Amazon veut instaurer la semaine de 30 heures

DirectLCI
TRAVAIL - Souvent tancé par le passé pour le rythme de travail particulièrement soutenu de ses salariés, Amazon a décidé de faire amende honorable. Et même de réduire le temps de travail. Le géant américain du e-commerce envisage carrément de passer à la semaine de 30 heures. Mais tout ne s’annonce pas tout rose pour autant…

Le débat du temps de travail fait souvent rage en France... mais surtout lorsqu'il s'agit de l'envisager à la hausse. Aux Etats-Unis, Amazon prend le contre-pied et réfléchit à ramener ses équipes de 40 à 30 heures de travail par semaine. Une décision inattendue de la part d'une société qui, par le passé,  a plutôt été pointée du doigt pour ses horaires à rallonge et ses conditions de travail difficiles, notamment par un article très à charge du New York Times l'an dernier. Mais ça, c'était avant !


Désormais, Amazon étudie les effets qu'aurait une réduction du temps de travail sur ses équipes, employés et managers compris, annonce le Washington Post. "Nous souhaitons créer un environnement de travail adapté à un horaire réduit pour favoriser le succès et la progression des carrières de nos employés, explique le groupe américain. Cette initiative veut prendre en compte la diversité des salariés d'Amazon et le fait que les traditionnels temps complets ne constituent plus un modèle qui convient à tout le monde."

4 jours de travail de 10h à 14h, mais…

Amazon semble donc sur le point de devenir un monde idyllique où le temps de travail n’empièterait plus sur le temps personnel et laisserait même à ce dernier beaucoup plus d’amplitude… Enfin presque. Car en fait, ce réaménagement des horaires de travail peut aussi se révéler bancal pour la vie des employés qui basculeront dans ce format à temps partiel.


Les 30 heures par semaine seront étalées du lundi au jeudi, de 10h à 14 h en tranche fixe. À cela s'ajouteront 14 heures flexibles dont Amazon n’a pas encore défini les contours. Mais n'allez pas imaginer que ces employés épanouis vont travailler moins pour gagner autant : le salaire des candidats à ces changements sera diminué de 25%.


L'entreprise, qui compte près de 250 000 salariés à travers le monde, n'entend cependant pas faire passer tous ses employés à ce nouveau format horaire. Seulement quelques dizaines seront concernées dans les entrepôts américains.


En passant ainsi une partie de ses volontaires à temps partiel, Amazon veut tester les effets d'une semaine réduite sur la productivité et les résultats de ces équipes. En espérant aussi que la proposition sera suffisamment alléchante pour attirer de nouveaux talents. Et si cela ne convient pas au salarié, il aura tout loisir de repasser "à temps plein"...

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter