"Angélique tu resteras notre ange bienveillante": à Wambrechies, l'adieu d'une ville traumatisée

DirectLCI
EMOTION - Les obsèques d'Angélique, 13 ans, tuée par un ancien voisin la semaine dernière à Wambrechies (Nord), ont eu lieu ce samedi. Une semaine après l'annonce de sa mort, les habitants sous le choc lui ont rendu un dernier hommage.

C’est une ville traumatisée qui a rendu un dernier hommage à Angélique. Les obsèques de la jeune fille de 13 ans ont eu lieu à l’église Saint-Vaast à Wambrechies en milieu de matinée. Depuis le meurtre d’Angélique, une vague d’émotion a submergé les habitants de cette commune du Nord. "C'est un enfant que nous perdons. La perte d'un enfant engendre toujours  un chagrin éternel", a déclaré le prêtre Jean-Luc Morand. Son oncle a également pris la parole, se remémorant "Lilique", une fille  "pleine d'énergie", fan de football, de gymnastique qui entretenait une  relation "magique" avec sa soeur, plus âgée. "Chaque jour tu nous manqueras", a-t-il conclu, avant un bref mot de son  parrain. "Ce drame doit aussi nous interroger sur la fragilité de la condition  humaine", a poursuivi le prêtre. Des applaudissements spontanés se sont élevés à la fin de la cérémonie,  lorsque la famille est sortie, entourant le cercueil blanc.


Etaient notamment présents des élus locaux, le préfet de région et le  ministre Gérald Darmanin, ancien maire de la ville voisine de Tourcoing. Au terme d'une cérémonie d'une heure et demie, le cortège a ensuite pris la  direction du cimetière, pour une inhumation dans la plus stricte intimité.


Beaucoup connaissaient le tueur présumé, David Ramault. La semaine dernière, ce père de deux enfants, chauffeur de bus chez Transpole, la société de transports en commun lillois, était passé dans le parc où se trouvait Angélique. Ancien voisin de la fillette, il avait prétexté vouloir lui remettre des objets pour ses parents et l’avait entraînée chez lui. L’homme, condamné par le passé pour viol et agressions sexuelles, avait avoué rapidement en garde à vue avoir violé Angélique avant de l’étrangler et de cacher son corps dans un bois. L'homme a été mis en examen pour séquestration, viol et meurtre sur mineur de moins de 15 ans. 

"Gardons en mémoire ce sourire"

Afin que l’ensemble de la population puisse assister à la messe, un système de sonorisation a retransmis la cérémonie à l’extérieur de l’église où 200 personnes s'étaient rassemblées en plus des 800 personnes dans l'église. Dans un élan de solidarité, la mairie et la paroisse avaient décidé de prendre en charge les frais de funérailles et de concession. Une urne pour la famille  avait également été installée à l'hôtel de ville. En une semaine, les habitants ont donné plus de 8000 euros. La cagnotte en ligne ouverte sur la plateforme Leetchi pour les proches a récolté le double. 

En vidéo

Meurtre d'Angélique : sa sœur aînée témoigne

Plus de 3.300 personnes avaient défilé en silence mardi après-midi pour lui rendre hommage et soutenir sa famille présente durant la marche blanche. Sa grande sœur avait alors pris la parole pour remercier l’élan de générosité. "Gardons en mémoire ce sourire, cette insouciance, cette vivacité qu'avait Angélique. Que de là où elle est, elle nous apporte la force de continuer.", avait dit en larmes Anaïs. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter