Vous habitez en appartement ? Vous avez des enfants ? Voici comment choisir votre futur chien

Vous habitez en appartement ? Vous avez des enfants ? Voici comment choisir votre futur chien

Société
DirectLCI
POUF POUF - Les chiens sont, dans l'absolu, tous mignons. Mais tous ne correspondent pas forcément à votre mode de vie. Nous avons demandé au directeur général adjoint de la SPA comment élire de façon rationnelle votre futur compagnon à quatre pattes.

Adopter un chien n'est pas une décision à prendre à la légère. L'accueil d'un animal doit découler d'une décision mûrement réfléchie. A-t-on un mode de vie suffisamment adapté ? Dispose-t-on d'assez d'espace ? De temps ? Si les réponses sont oui, une autre question se pose : celle du choix de l'animal. Tous ne sont pas forcément adaptés à nos conditions de vie. Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons demandé à Nicolas Dumas, le directeur général adjoint de la société protectrice des animaux (SPA), quel chien choisir si vous vivez dans un appartement, dans une maison ou si vous avez des enfants.

• Vous habitez dans un appartement

Choisir son chien en fonction de son mode de vie


Avoir un chien et habiter en appartement n'est pas incompatible. Seulement, choisir le bon compagnon, au caractère et à l'énergie adéquats, est essentiel. Pour Nicolas Dumas, directeur général adjoint de la SPA, le choix de son compagnon dépend avant tout de son style de vie. Et qui dit petit espace, ne dit pas forcément petit chien. "Par exemple, mon assistante, qui fait beaucoup de sport, a un grand chien en étant dans un appartement, explique-t-il. Même si vous travaillez, si, pendant le temps où vous êtes présent chez vous, vous l'emmenez faire de grandes balades, faire du footing... tout ira bien. Un chien a besoin d'être bien dans sa tête, comme les humains".


Si vous êtes plutôt du genre actif, il vous est tout à fait possible d'adopter un gros chien, assure Nicolas Dumas. La seule condition étant de lui permettre de se dépenser régulièrement et suffisamment. Attention tout de même aux bergers australiens ou aux Border collie, qui demandent une attention particulière. "Tout le monde oublie que ce sont des chiens de travail et qu'ils ont vraiment besoin qu'on les fasse travailler, qu'on les occupe, qu'on joue avec eux. C'est ce pour quoi la race a été créée. Donc quand vous êtes dans un appartement, le chien s'ennuie, devient agressif... C'est un peu compliqué", explique-t-il. Certaines races de petits chiens peuvent aussi être très énergiques, à l'image du Jack Russell. Ils demandent là encore beaucoup d'attention et d'exercice. "Si vous ne le sortez que 15 minutes en bas de l'immeuble avant de remonter, c'est sûr qu'au bout d'un moment il va un peu péter les plombs. Il faut s'adapter", insiste Nicolas Dumas.


Si vous êtes au contraire plutôt calme, voire pantouflard, ne vous trompez pas de chien. Autrement, il pourrait vous mener la vie dure. Optez de préférence pour des petits chiens tels que les teckels, les carlins, les bouledogues anglais ou français, les bichons ou les cavaliers King Charles. Généralement doux et sereins, ces chiens de petite taille sont en plus parfaitement adaptés à un logement peu spacieux et aux déplacements en transports en commun, où seuls les chiens transportés dans des sacs ou des caisses sont admis.


Dans tous les cas, n'oubliez pas que quel que soit le chien que vous adoptez, la chose dont il aura le plus besoin sera votre compagnie et votre attention. Si vous êtes absents à longueur de journée, votre animal risque fort d'être malheureux. Rappelons également que, peu importe son tempérament ou sa taille, un chien a besoin d'être sorti au minimum deux fois par jour (et pas seulement au coin du trottoir en bas de chez vous).

• Si vous habitez dans une maison

Dans le cas où vous habitez une maison, une race de chien n'est pas conseillée plus qu'une autre. Vous pouvez vous orienter vers des petits chiens comme des gros, tels que les chiens de berger, les labradors, les Border collie, etc. Mais avoir un jardin ne signifie pas que vous êtes déchargés de toutes vos obligations. "Un chien a besoin de se sociabiliser, de se balader en laisse, d'aller rencontrer d'autres animaux. Il faut qu'il soit bien dans sa tête. Si vous laissez votre chien dans le jardin, il ne va obligatoirement faire que garder, qu'aboyer... Il va être stressé", assure le directeur général adjoint de la SPA.

• Si vous avez des enfants

"Les chiens qui mordent le plus, ce sont les labradors suivi des bergers allemands", souligne le directeur général adjoint de la SPA, qui refuse de conseiller une race de chien plutôt qu'une autre. Selon lui, tout est avant tout question d'éducation. "Et je parle autant de celle de l'animal que celle de la famille", précise-t-il. Il faut d'un côté dresser son chien, afin qu'il ne représente de menace ni pour les enfants, ni pour les adultes, mais aussi ne pas oublier qu'il n'est pas toujours possible d'anticiper ou de comprendre le comportement d'un animal. Ainsi, rappelle Nicolas Dumas, "on ne laisse jamais un enfant seul avec un chien". "Que ce soit un chihuahua ou un Saint-Bernard", ajoute-t-il. Il est aussi essentiel de bien expliquer à ses enfants qu'il est interdit de monter sur le dos d'un chien, de lui tirer les oreilles ou encore de vouloir lui retirer l'os qu'il a dans la bouche.


Quoi qu'il en soit, Nicolas Dumas ne recommande pas forcément l'adoption d'un chiot. "Quand on a déjà des enfants dont on doit s'occuper, aller ramasser les crottes du chien qui n'est pas encore propre...  Ça fait vite déchanter. En plus, ça va agacer les membres de la famille et le chien ne va pas grandir correctement parce que tout le monde va être énervé. Un chien adulte s'éduque mieux qu'un chiot, déjà parce qu'il est déjà propre."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter