Antoine Griezmann se déguise en noir, déclenche une vive polémique sur Twitter et s'excuse

DirectLCI
BAD BUZZ – Très actif sur les réseaux sociaux, Antoine Griezmann a posté ce dimanche soir une photographie qui a immédiatement déchaîné la twittosphère. On y voit l’international français la peau recouverte de peinture noire pour les besoins d’une soirée "années 80". Après s'être excusé, il a supprimé le tweet en question.

Un maillot de NBA vintage, une perruque afro et un grain de peau étrangement sombre. Ce dimanche soir, Antoine Griezmann a partagé sur son compte Twitter une photographie pour le moins troublante sur laquelle il est déguisé en joueur de basket-ball, le corps badigeonné de peinture noire. Accompagné de la légende "80’s Party" ("Fête sur le thème des années 80"), le cliché a rapidement suscité une vague d’indignation sur Twitter, d’aucuns fustigeant un dérapage raciste du footballeur. 

Et pour cause : le déguisement du feu follet de l’Atlético Madrid s’apparente à un "blackface". Cette pratique consiste à badigeonner de noir son visage et ses mains pour caricaturer les personnes noires. "Le blackface est un maquillage sombre porté par une personne blanche dans le but de ressembler à une personne noire", ajoute le dictionnaire Cambridge


"Calmos les amis, je suis fan des Harlem globetrotters et de cette belle époque... c’est un hommage", a rapidement réagi le joueur face à la polémique naissante. "Je reconnais que c'est maladroit de ma part. Si j'ai blessé certaines personnes, je m'en excuse", a-t-il ajouté quelques minutes plus tard, après avoir supprimé le post avec la photo puis son premier commentaire.

En vidéo

JT 13H - Quand Griezmann raconte sa vie dans un livre pour enfant

Généralisé dès le XIX siècle dans les théâtres américains, "le 'blackface' se pratique aujourd’hui surtout à l’occasion de fêtes costumées", souligne France Info, avant d’évoquer la polémique Jeanne Deroo. En 2013, cette journaliste française avait également recouvert son visage de peinture noire pour se déguiser en Solange Knowles, la sœur de Beyoncé. Le cliché, qu'elle avait partagé sur Instagram, avait suscité une vive indignation similaire à celle de ce dimanche.


"Le 'blackface' est une vielle tradition également pratiquée dans certaines régions françaises lors d'événements populaires, note de son côté Rue 89. Au carnaval de Dunkerque, de nombreuses personnes se déguisent en esclaves noirs. Tout comme au carnaval de Lille ou de Nice".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter