Après la tempête, Montpellier tente de chiffrer les dégâts

Après la tempête, Montpellier tente de chiffrer les dégâts

INTEMPÉRIES - Au lendemain de la tempête qui a touché de plein fouet Montpellier et son département, la situation commence à revenir à la normale. Si aucun blessé n'est à déplorer, de nombreux dégâts matériels restent à réparer.

Quatre heures de déluge et plusieurs millions d'euros de dégâts. Au lendemain de la tempête qui a touché Montpellier et l'Hérault lundi en fin d'après-midi, les habitants et les entreprises du département commencent à peine à se remettre. Les 4 000 personnes hébergées en urgence dans des écoles ou des gares ont toutes pu rentrer chez elles, mais du côté des entreprises, c'est l'abattement. Voies SNCF dégradées, réseau électrique touché et récoltes endommagées, la situation reste précaire.

"J'ai vécu dans les tropiques, mais là, c'était digne d'un cyclone !" raconte Sophie, 24 ans. La jeune femme travaille dans une agence d'intérim, en plein centre de Montpellier. "À 15 h 30, il y avait déjà 15 cm d'eau. On a chaussé les bottes de sécurité de nos intérimaires pour traverser la rue. On en avait déjà jusqu'aux genoux". Si les dossiers et le matériel de son agence ont pu être mis à l'abri, leur local, souillé par les eaux, doit être intégralement nettoyé.

"Enormes dégâts" chez les agriculteurs

Même sidération du côté de Mano, 45 ans, qui rentrait chez lui en voiture. "On était à 20 km/h sur la nationale, avec les essuies-glaces à plein régime. Mais on avait encore du mal à voir, décrit-il. J'ai croisé beaucoup de voitures ou de camions abandonnés sur la route".

Partout, pompiers, gendarmes, mais aussi bénévoles et habitants sont venus prêter main-forte. Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, s'est rendu sur place dans l'après-midi. Il a assuré qu'une soixantaine de communes seraient inscrites dans le dispositif de catastrophe naturelle. Pas de quoi rassurer les agriculteurs, qui craignent pour leur récolte. Selon le président de la chambre d'agriculture de l'Hérault, alors que les vendanges battent leur plein, les champs ont subi "d'énormes dégâts".

Un grand soleil pour mercredi

Et les intempéries pourraient également bouleverser l'agenda sportif : à Montpellier, le stade de la Mosson et le centre d'entraînement du club ont été totalement inondés . Il faudra que les installations soient remises sur pied pour la confrontation contre Lyon le 19 octobre prochain.

Au total, il est tombé en quelques heures l'équivalent de la moitié des précipitations d'une année. Mardi soir, l'alerte était passée de rouge à jaune. Et la météo continue à faire des siennes ; dès mercredi, c'est un grand soleil qui devrait briller sur tout le département.

Un numéro d'information a été mis en place : 0811 000 634.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : en Allemagne, les restrictions contre les non-vaccinés divisent

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

EN DIRECT - Covid-19 : 8 cas de variant Omicron détectés ce jeudi en France

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.