Après la voiture, le scooter autonome pour aider les personnes à mobilité réduite

Après la voiture, le scooter autonome pour aider les personnes à mobilité réduite
SOCIÉTÉ

FUTUR – Les chercheurs du MIT sont parvenus à installer le kit de conduite autonome d’une voiture sur un scooter. Objectif : faciliter les déplacements des personnes handicapées entre le véhicule et leur maison.

Avoir une voiture autonome quand on a des difficultés à se mouvoir peut être d’une grande aide. Mais comment faire pour aller de sa voiture à la maison ou même de la voiture à sa destination finale ? Des chercheurs de l’Institut de technologie du Massachussetts (MIT) et de l'université nationale de Singapour sont parvenus à adapter un kit de voiture autonome sur un scooter pour personne à mobilité réduite, une sorte de véhicule sans portes ni toit équipée d'un écran tactile à la place du guidon.

Une idée étrange ? Pas tant que cela. Les chercheurs réfléchissent à un appareil de transition qui serait en mesure de transporter les personnes handicapées de leur véhicule à leur bureau, au centre commercial ou à leur domicile. Et pour eux, cela pourrait passer par un modèle de scooter, de voiturette de golf ou de mini-voiture. Ils ont ainsi élaboré un logiciel similaire à celui des voitures autonomes, et des capteurs identiques, qui pourrait équiper des moyens de locomotion adaptés à des espaces plus étroits. Des essais ont été effectués à Singapour cette année.

"Nous avons fait des tests dans l’Infinite Corridor du MIT qui est très difficile d’accès car c’est un long couloir sans recoin ni signe distinctif. Mais nos algorithmes ont bien répondu aux exigences de ce nouvel environnement", a expliqué Scott Pendleton, un des responsables du projet. Le logiciel va permettre de faire réagir le scooter électrique aux changements d'environnement, à la traversée soudaine d'un piéton devant lui. Il pourra se géolocaliser par rapport à une carte prédéfinie et même gérer les réservations des véhicules.

Un projet élaboré en quelques mois par les chercheurs qui ont débuté au printemps et sont parvenus à montrer les premiers pas de leur voiture autonome dès avril. Celle-ci, très proche de la Google car, devrait avoir nettement moins de capteurs "pour éviter les trop grands risques d'interférences".

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Attentat de Conflans : "L'islam radical s'est infiltré au cœur même de notre société de tolérance et de liberté"

    CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

    EN DIRECT - Covid-19 en Ile-de-France : en réanimation, "les chiffres montent très vite, trop vite"

    Stéphane, témoin du meurtre de Samuel Paty : "A 30 secondes près, on aurait pu faire quelque chose"

    Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent