Après Polanski, la Cinémathèque française va honorer Jean-Claude Brisseau, condamné pour agression sexuelle...

SOCIÉTÉ

CONTROVERSE - En plein polémique sur la rétrospective qui met à l'honneur le cinéaste Roman Polanski, on apprend que la Cinémathèque française va rendre prochainement rendre un hommage à un autre réalisateur controversé : Jean-Claude Brisseau. Ce dernier ayant été condamné en 2005 pour harcèlement sexuel sur deux actrices et en 2006 pour agression sexuelle sur une troisième. Ce qui a encore une fois provoqué l'ire d'un collectif féministe.

La Cinémathèque française est sujette a une seconde polémique. Vivement critiquée pour proposer dès ce lundi une rétrospective en l'honneur du cinéaste franco-polonais Roman Polanski, accusé (par cinq femmes) de viols et d'agressions sexelles a aussi programmé l'avant-première du nouveau film de Jean-Claude Brisseau "Que le diable nous emporte", qui sortira en janvier prochain. Problème, le réalisateur de l'Ange noir âgé de 73 ans a été condamné en 2005 pour harcèlement sexuel sur deux actrices et en 2006 pour agression sexuelle sur une troisième actrice.

Lire aussi

Dissonance

Concernant la polémique sur Polanski, la Cinémathèque a précisé ne vouloir "se substituer à aucune justice". Elle souligne également rendre hommage à l'un des cinéastes les plus "singuliers d'aujourd'hui" et une "œuvre mélodramatique et engagée, romantique et érotique, philosophique et sensuelle". Une défense qu'elle pourrait d'ailleurs reprendre pour justifier la mise à l'honneur de Brisseau...

De quoi agacer le collectif Osez le féminisme, qui a dénoncé la célébration d"agresseurs impunis". 

"Nous pensons aujourd’hui à la souffrance de toutes les femmes et enfants violées et agressées par Polanski et Brisseau ; ces héroïnes qui pour certaines ont eu le courage de parler, qui ont vu leur parole niée, leur carrière entravée, et qui voient aujourd’hui leurs agresseurs impunis et célébrés", souligne le communiqué redigé par le collectif.

En vidéo

La culture du viol, c'est quoi ?

La pétition réclamant l'annulation de la rétrospective Polanski, mise en ligne ce vendredi dernier et a recueilli plus de 27.000 signataires. L'association qui organise aussi un rassemblement à la Cinémathèque française de Paris ce lundi soir pour la rétrospective dédiée au réalisateur devrait accorder pareil accueil à Jean-Claude Brisseau en janvier prochain.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter