Arrêt du tabac : les méthodes douces sont-elles efficaces ?

DirectLCI
SANTÉ - De plus en plus de fumeurs font appel aux médecines douces pour se libérer de leur addiction au tabac. De l'hypnose à la réflexologie, en passant l'auriculothérapie, nous avons suivi trois gros fumeurs pour évaluer l'efficacité de ces méthodes thérapeutiques.

Arrêter de fumer n'est pas chose aisée. On considère qu’il faut en moyenne deux tentatives pour parvenir à se sevrer définitivement. Du patch à l’inhalateur, en passant les gommes ou les pastilles, les substituts nicotiniques – qui sont désormais remboursés par l’Assurance maladie à hauteur de 150 euros par an – sont souvent d’un précieux soutien . Cependant, ils ne suffisent pas toujours... Les médecines douces peuvent également vous aider à décrocher. 

Hypnose, réflexologie, auriculothérapie

Si certains s'en remettent à l'hypnose, d'autres choisissent la réflexologie. Cette technique, utilisée depuis des lustres en Chine, considère la voûte plantaire comme une télécommande pour agir sur le reste du corps. D'autres encore font appel à l'auriculothérapie. Une approche thérapeutique qui consiste à solliciter certains points précis du pavillon de l’oreille. Quelles sont les différentes solutions pour se débarrasser de cette addiction et sont-elles efficaces ?

Notre journaliste a suivi trois gros fumeurs qui ont fait appel ces méthodes alternatives avec l'espoir de se libérer de leur addiction à la cigarette.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

LE WE 20H

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter