Arrêts de travail : pourquoi autant de disparités selon les régions ?

Société
DirectLCI
EMPLOI - Les résultats d'une enquête sur l'absentéisme au travail ont été dévoilés. Pour la troisième année consécutive, les absences liées à des arrêts maladie ou à des accidents sont en hausse. Et selon les régions, les chiffres varient énormément.

Comment expliquer que le nombre moyen de jours d'absence au travail varie du simple au double entre certaines régions ? En Corse par exemple, le taux atteint 25,5 jours par an alors qu'en Île-de-France, on tombe à 12,1 jours. 


Cette enquête sur l'absentéisme au travail révèle aussi que dans les zones où les opportunités d'emplois sont difficiles à décrocher, les salariés auraient beaucoup plus de mal à quitter un poste qui ne leur convient pas ou à un faire une pause en cas de problème de santé. Résultat : le stress, la fatigue et le mal-être peuvent s'accumuler sur le long terme et amener ses travailleurs à développer des pathologies plus lourdes, entraînant, de fait, davantage de jours en arrêts de travail.

En vidéo

Absentéisme au travail : l'étude choc

À l'inverse, dans des zones où le marché de l'emploi est dynamique, comme en Île-de-France, le taux d'absentéisme est en- dessous de la moyenne nationale. En 2017, la moyenne nationale d'arrêts de travail s'élevait à 17,2 jours par an. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter