Artisanat : la cordonnerie, un métier qui tend à disparaître

DirectLCI
JT 13H - A l'heure d'aujourd'hui, pour qu'une cordonnerie soit viable, il faut qu'elle soit multiservice.

Il y a dix ans, Sylvain Asseline, cordonnier, s'installe dans une galerie marchande fréquentée, il y recevait alors près de 50 clients par jour. Actuellement, il en est réduit à quatre par jour. La raison est le changement de consommation des clients. Presque plus personne n'achète les chaussures "réparables", mais celles de moindre qualité sont privilégiées. Pour Jean-Pierre Quaghebeur, cordonnier depuis 30 ans, l'heure est à la polyvalence. Pour maintenir son commerce à flot, il diversifie son activité. De nos jours, les cordonniers se raréfient. Et la situation ne va pas aller en s'arrangeant puisque le dernier centre de formation de cordonnier a fermé ses portes depuis un bon moment.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h du 19/03/2018 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13h du 19 mars 2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 13h

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter