Assurance auto : avec l'offre "à la minute", les petits conducteurs désormais facturés en fonction du temps réel passé au volant

Assurance auto : avec l'offre "à la minute", les petits conducteurs désormais facturés en fonction du temps réel passé au volant

Société
DirectLCI
NOUVEAUTÉ - Un forfait fixe mensuel qui couvre les risques obligatoires ainsi qu'un tarif par minute de circulation vient d'être pour la première fois mis sur le marché. L'idée ? Permettre aux petits conducteurs de réduire leur facture.

Une assurance sur-mesure. C’est ce que propose depuis le 2 juillet la MAIF avec le "pay when you drive" : un forfait fixe mensuel qui couvre les risques obligatoires, mais également un tarif par minute de circulation. Une innovation destinée à séduire ceux qui, chaque année, prennent peu le volant.


Dans le détail, l'offre se compose d'une part fixe s'élevant à 25 euros par mois pour un conducteur classique, permettant de couvrir les risques tel que vol, vandalisme, ou incendie. Le tarif à la minute, lui, est de 0,02 euro par minute. "La demande est venue de nos sociétaires, car nous n’avions pas d’offre spécifique pour ceux qui roulent peu. Or, il y a là un marché, et désormais la technologie nous permet de mettre en place une solution instantanée", a expliqué au Monde Florent Villain, directeur du marketing du groupe MAIF.

En vidéo

Les prix de l'essence, de l'assurance et des amendes de stationnement ont augmenté depuis ce 1er janvier 2018

Une économie de 100 à 150 euros par an

Côté technique, cette assurance nécessite l'installation d'une application sur son smartphone, reliée – par bluetooth – à un boîtier. Celui-ci se place dans la boîte à gants de la voiture. L’appli, développée par DriveQuant, détecte automatiquement les trajets effectués et ajuste le coût au temps réel de circulation, c’est-à-dire les minutes passées au volant. Cela permet ainsi à l'assuré de connaître à tout moment le bilan de ses trajets, et donc sa prochaine facturation. 


Une facturation qui, selon la MAIF, baissera significativement pour un petit conducteur : d'après ses calculs, celui ou celle qui ne roule que 20 min par jour en semaine peut escompter un gain de 20% en moyenne sur sa prime d'assurance. Pour un conducteur qui roule moins d’1 heure par semaine, la gain pourrait être supérieur et de l’ordre de 30%. En clair : il s'agirait d'une économie de l’ordre de 100 à 150 euros par an pour une prime moyenne.


Si la MAIF améliore par son offre le concept du  "pay when you drive", celui-ci existe déjà. De nombreux assureurs, de Groupama à Axa, de la Maaf à MMA, proposent en effet déjà des offres au kilomètre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter