Vous pouvez souscrire votre assurance scolaire… dans votre supermarché

SOCIÉTÉ
RENTREE - Les supermarchés proposent leurs propres assurances scolaires pour moins de 10 euros (en profitant des promotions). Les garanties de base, et même un peu plus, y sont.

Ajouter une assurance scolaire à son chariot de fournitures. C'est à peu de choses près ce que proposent certains supermarchés. Ainsi, Casino (et Géant Casino) propose d'"acheter votre assurance en magasin" pour 14,10 euros (ou 9,90 euros avec les cartes bancaire ou de fidélité du groupe), puis de l'activer en ligne. Carrefour ne permet pour sa part de s'inscrire qu'à distance, par téléphone ou en ligne, pour 7,50 euros à condition de s'y prendre avant le 10 septembre (au lieu de 15 euros passé cette date). 


Des tarifs compétitifs par rapport aux prix du marché qui s'étalent par exemple de 10 à 26 euros chez MMA, 11,30 à 19 euros à la MAE, 21 euros chez MAAF (hors offre réservée à ceux qui sont déjà clients). Peut-on pour autant se fier à ces assurances de supermarchés ?


Partenariat avec des compagnies d'assurance


D'une part, soyez certains que ces offres sont adossées à des compagnies d'assurance. Carrefour, contacté par lci.fr, précise que "les assurances scolaires, proposées depuis plus de dix ans, sont distribuées en partenariat avec l'assureur CARMA, une filiale du groupe Carrefour dont les actionnaires sont Carrefour et MMA". Casino a pour sa part conclu un partenariat avec ACE European Group Limited, une compagnie d'assurance de droit britannique.


D'autre part, la réputation de ces sociétés ne semble ni meilleure ni pire que celle des autres. "Nous n’avons pas de remontées quant à l’existence d’éventuels litiges opposant des consommateurs à ces deux assureurs scolaires au niveau du service juridique de l’UFC-Que Choisir", commente Olga de Sousa, juriste banques et assurances de l'association de consommateurs, tout en précisant que "cela ne signifie pas pour autant que les clients sont totalement satisfaits des prestations fournies par ces professionnels et qu’ils ne rencontrent pas des problèmes". Il faudrait en effet pouvoir comparer de nombreuses données pour en tirer des conclusions certaines.


Garanties de base et garanties complémentaires


Finalement, ce qui pourrait déterminer votre choix, c'est le niveau de garantie souhaitée. Dans les deux cas, outre les garanties de base (responsabilité civile pour les dommages causés par l'enfant et garantie accident corporel pour les dommages qu'il pourrait subir), des garanties complémentaires sont proposées. Ainsi, les contrats incluent des services d'assistance permettant à l'enfant malade de poursuivre sa scolarité à domicile (38 euros par jour pour Carrefour, jusqu'à 50 euros par jour pour Casino), des prises en charge de frais juridiques (à hauteur de 1000 euros pour Carrefour et jusqu'à 15.250 euros pour Casino) notamment. A vous de scruter les contrats pour y trouver ce qui vous convient.

En vidéo

Fournitures scolaires : la guerre des prix sans merci des grandes enseignes

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter