Attaques au couteau : de la gare Saint-Charles au quartier de l'Opéra, quand des terroristes frappent au hasard

ATTENTAT - Un homme armé d'un couteau a attaqué des passants dans le centre de Paris ce 12 mai. Frapper au hasard pour créer la psychose : en à peine 1 an, 7 attaques de ce type perpétrées par des terroristes islamistes ont fait plus de 25 morts en France et à l'étranger.

Les forces de l'ordre sont arrivées sur les lieux en cinq minutes, permettant sans aucun doute d'éviter un bilan encore plus meurtrier. Une personne est morte ce samedi soir et quatre autres blessées après qu'un terroriste français d'origine tchétchène a attaqué des passants dans le IIe arrondissement de Paris, près de l'Opéra, un quartier particulièrement animé le soir. L'assaillant était armé d'une arme blanche et a tenté de faire le plus de victimes en s'en prenant indifféremment aux passants. Un mode opératoire qui fait écho à la doctrine prônée par Daech : frapper avec des moyens logistiques très réduits.  De Marseille à Edmonton, retour sur les précédentes attaques de ce type. 

1er octobre 2017 – 2 morts à Marseille

Ce dimanche 1er octobre, un homme armé d'un couteau de cuisine a attaqué des passants à la gare Saint-Charles de Marseille. Plusieurs témoins ont entendu ce Tunisien de 29 ans crier Allahou Akbar. Deux jeunes femmes qui se trouvaient sur le parvis de la gare, près de l'escalier monumental menant au centre-ville, sont tombées sous la violence de ses coups : la première a été atteinte à la gorge et à l'abdomen, la seconde à la gorge. Ces victimes étaient deux cousines de 20 et 21 ans, dont l'une étudiait à Lyon. 


Des militaires de l'opération Sentinelle, alertés par les cris, ont tué l'assaillant sur le coup. Daech a rapidement revendiqué l'attaque.

En vidéo

Attaque à Marseille : ce que l'on sait

18 août 2017 - 1 mort à Cambrils (Espagne)

Le lendemain d'une attaque au véhicule-bélier sur les Ramblas de Barcelone qui a fait 14 morts, la même cellule terroriste a commis une attaque au couteau à Cambrils, une station balnéaire proche. Cinq jeunes Marocains ont foncé à bord d'une voiture sur la promenade bordant le rivage. Bloqués par un barrage de police, les terroristes sont sortis du véhicule, armés de couteaux et d'une hache. Une femme a été poignardée à mort et six passants blessés avant que les assaillants ne soient abattus par la police.


Les deux attentats ont été revendiqués par Daech. Aucun des membres de cette cellule djihadiste n'était connu des services de police pour leur radicalisation. 

En vidéo

Attentats en Espagne : les terroristes de Cambrils sont passés par la France

18 août 2017 - 2 morts et 8 blessés à Turku (Finlande)

Une attaque terroriste a eu lieu dans la ville de Turku en août dernier. Un jeune homme de 18 ans a poignardé des passantes sur la place du marché, à l'aide de deux grands couteaux. Ce demandeur d'asile marocain n'a visé que des femmes : deux Finlandaises sont décédées et six autres blessées. Deux hommes ont également été blessés alors qu'il tentait de s’interposer. Pour immobiliser le  terroriste, la police lui a tiré dans la cuisse, il a pu être capturé vivant.


Selon les enquêteurs, le meurtrier se considérait comme un "soldat de Daech" et avait publié un manifeste sur les réseaux sociaux. Il se serait radicalisé peu de temps avant l'attaque.


Il s'agit de la plus grosse attaque terroriste du pays depuis la seconde guerre mondiale.

En vidéo

Finlande : deux morts et six blessés dans une attaque au couteau à Turku, un suspect arrêté

17 août 2017 – 7 blessés à Sourgout, en Sibérie (Russie)

Un homme a attaqué des passants dans le centre de Sourgout, en Sibérie occidentale. Il a blessé sept personnes avant d'être abattu par la police.


Comme à Paris le 12 mai, l'agence de propagande Amaq a déclaré que l’assaillant  était "un soldat de Daech"

En vidéo

Les précédentes attaques au couteau

28 juillet 2017 – 1 mort et 6 blessés à Hambourg (Allemagne)

En plein après-midi, un homme de 26 ans, originaire des Émirats arabes, a fait irruption dans un supermarché d'un quartier très commerçant du nord de Hambourg. Armé d'un couteau, il a tué un homme de 50 ans avant de sortir en courant dans la rue et de s'en prendre aux passants en frappant au hasard. Six personnes ont été blessées : une femme et cinq hommes âgés de 19 à 64 ans dont l'un d'entre eux tentait de maîtriser l'assaillant.  Pris en chasse par plusieurs personnes, l'agresseur a pu être maîtrisé et livré à la police. 


Il s'agit d'un demandeur d'asile débouté, connu pour ses liens avec les milieux islamistes.

En vidéo

Attaque au couteau d’Hambourg : ce que l’on sait

3 juin 2017 - 8 morts et une quarantaine de blessés à Londres (Royaume-Uni)

A bord d'une camionnette, trois hommes ont foncé sur des piétons en zigzagant sur le pont de Londres (London bridge), en plein cœur de la capitale anglaise. Après avoir heurté un feu de circulation, les assaillants ont ensuite abandonné le véhicule et se sont dirigés vers le Borough Market, un quartier très animé, armés de couteaux et de ceintures d'explosifs factices. Ils se sont attaqués aux personnes présentes dans la rue et aux terrasses des cafés et restaurants, avant d'être tout trois abattus par des policiers dépêchés sur les lieux. 


L'attaque, revendiquée par Daech, fait huit morts au total et une quarantaine de blessés.

En vidéo

Attentat de Londres : que s’est-il passé sur le London Bridge ?

22 mars 2017 : 5 morts et une quarantaine de blessés dans le quartier de Westminster à Londres (Royaume-Uni)

A peine deux mois et demi avant l'attentat du London Bridge,  la capitale anglaise avait été touchée par une double attaque terroriste. L'assaillant a d'abord foncé dans la foule, au volant d’un 4X4, sur le pont de Westminster - qui enjambe la Tamise, menant au Parlement et à Big Ben. Il est ensuite descendu de son véhicule et a poignardé mortellement un policier se trouvant sur place. Au total, cinq personnes ont été tuées et une quarantaine blessées.


Le terroriste, un Britannique de 52 ans, a été abattu par la police.


L'attentat a été revendiqué par Daesh, mais Scotland Yard a assuré ne pas avoir "trouvé de preuve d'une association" avec le groupe djihadiste.

En vidéo

Londres : que s’est-il passé dans le quartier de Westminster ?

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attaque au couteau à Paris

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter