Attaque de la mosquée de Finsbury : une instance musulmane appelle à la vigilance en France

Attaque de la mosquée de Finsbury : une instance musulmane appelle à la vigilance en France

RELIGION - Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a appelé lundi les autorités françaises à assurer la sécurité des lieux de culte après l’attentat ayant frappé plusieurs fidèles à la sortie de la mosquée londonienne de Finsbury Park dans la nuit de dimanche à lundi.

L’attaque de fidèles à la sortie de la mosquée de Finsbury Park inquiète le Conseil français du culte musulman (CFCM). Lundi, l’Observatoire national contre l’islamophobie au sein du CFCM a appelé les autorités françaises à "veiller à la sécurité des lieux de cultes", après l’attaque à Londres qui a eu lieu en plein ramadan.

"En cette fin du mois sacré du ramadan et particulièrement le jour de l’Aïd el Fitr (ndlr : qui signale la fin du jeûn le 25 ou le 26 juin), l’Observatoire national demande au gouvernement de donner instruction" aux forces de l’ordre de "veiller à la sécurité des lieux de culte", indique un communiqué. Il alerte également les responsables des mosquées et les invite à davantage de vigilance. La fête de l’Aïd el Fitr rassemble traditionnellement de très nombreux fidèles à proximité des établissements religieux.

L'instance présidée par le secrétaire général du CFCM, Abdallah Zekri, s'inquiète de "la réaction des groupes identitaires" qui, en France, après l'attaque de Finsbury Park, "se félicitent que cet acte criminel n'a pas fait assez de morts parmi les fidèles musulmans", sur plusieurs réseaux sociaux. "L'Observatoire national contre l'islamophobie apporte son soutien total aux musulmans de Londres et condamne cet acte ignoble et lâche, comme il a déjà condamné par le passé l'attaque de Manchester et toutes les attaques terroristes", indique le communiqué de l’organisme.

Lire aussi

Un millier de lieux de culte sous protection

À Londres, l'agression a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi à proximité de la mosquée de Finsbury Park, située dans le nord-est de Londres. Un homme de 47 ans résidant à Cardiff, au pays de Galles, a foncé au volant d'une camionnette blanche sur des piétons qui sortaient après l'iftar, le repas de rupture du jeûn. Sur les lieux, un homme a été retrouvé mort, cependant la police indique qu’il est encore « trop tôt » pour dire si son décès est lié à l’attentat au non. Il recevait en effet des premiers soins après un malaise lorsque le véhicule a fauché la foule. Dix personnes, membres de la communauté musulmane, ont été blessées.

Lire aussi

En France, un millier de lieux de culte musulman, sur les quelque 2 500 mosquées et salles de prière que compte le pays, font l'objet d'une protection par les forces de sécurité, le plus souvent grâce à des patrouilles dynamiques, selon des chiffres du ministère de l'Intérieur.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Omicron : 464.769 nouvelles contaminations au Covid en 24 heures, un record en France

Yvelines : "menacée" après un cours sur l'évolution illustré avec une image de Soprano, une enseignante "exfiltrée"

République Tchèque : une chanteuse meurt du Covid-19 après l'avoir volontairement contracté

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 18 janvier

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.