Atteinte de leucémie, une mère de famille demande que la loi sur le don de RTT soit étendue aux conjoints

SOCIÉTÉ
DirectLCI
SOLIDARITÉ - Une agent pénitentiaire atteinte de leucémie lance un appel afin que son mari, fonctionnaire de police, puisse bénéficier du don de RTT entre collègues. Jusqu'ici, la loi ne l'autorise que pour les parents d'un enfant malade.

Il y a deux semaines, Elise découvrait qu'elle était atteinte d'une leucémie. Agent pénitentiaire en Seine-Saint-Denis, cette mère de famille de quatre enfants souhaite que son époux puisse l'aider dans cette épreuve. "Un mois sur deux je serai quatre semaines à la maison et quatre semaines en chambre stérile", a-t-elle expliqué sur RTL. 

"Mon mari est fonctionnaire de police, il travaille en décalé. On a quatre enfants et on est seuls en Île-de-France, donc on ne peut compter que sur lui et j’ai décidé en fait de lancer un appel aux dons", a poursuivi Elise, qui aimerait pouvoir profiter de la générosité des collègues de son mari. Seul problème : la loi Mathys sur la cession de RTT n'est prévue que pour les parents d'enfants malades, pas pour les conjoints.

En vidéo

La loi Mathys pour céder vos RTT à des collègues

"Il n’y a rien qui est prévu pour les conjoints et je me dis que peut-être si quelque chose pouvait être fait pour faciliter la vie des conjoints qui doivent subir la maladie de leur époux ou de leur épouse et la charge familiale, moi je suis une éternelle optimiste et je me dis que si mon combat pouvait servir à ça, pourquoi pas", a développé Elise sur RTL.

Elise espère que son témoignage sera entendu par les pouvoirs publics et qu'ils pourront faire évoluer la loi Mathys de mai 2014. Un dispositif inspiré du nom d'un petit garçon de 10 ans atteint d'un cancer du foie et décédé en 2009. Afin d'aider les parents de Mathys à prendre soin de leur fils, les collègues de son père lui avaient offert 170 jours de RTT. Une loi solidaire mais qui s'applique uniquement aux parents d'un enfant de moins de 20 ans, atteint d'une maladie, d'un handicap, ou victime d'un accident grave qui nécessite la présence indispensable du père ou de la mère. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter