Attentat du Bataclan : un prêtre qualifie les victimes de "morts-vivants" qui aiment "le diable"

Attentat du Bataclan : un prêtre qualifie les victimes de "morts-vivants" qui aiment "le diable"

DirectLCI
SCANDALE - Le prêtre lyonnais Hervé Benoît a provoqué un tollé en publiant une tribune justifiant l’attaque du Bataclan et mettant sur un pied d’égalité les terroristes et leurs victimes, ces "morts-vivants" qui aiment "le diable, la mort et la violence". L'archevêché se désolidarise de ces propos.

"Il n’y a pas que ceux qui tiennent des kalachnikovs qui sont des monstres !" Dans une tribune publiée vendredi sur le site Riposte catholique, le prêtre lyonnais Hervé Benoît, officiant à la Basilique de la Fourvière, a réagi à sa manière aux attentats du 13 novembre. Reprochant au groupe Eagles of Death Metal, qui jouait ce soir-là au Bataclan, "d’invoquer le diable en rigolant" dans les paroles de ses chansons, l’homme de foi ne semble guère s’étonner de l’horreur venue s’abattre sur son public.

"Regardez les photos des spectateurs quelques instants avant le drame", poursuit-il dans cette tribune. "Ces pauvres enfants de la génération bobo, en transe extatique (…). Mais ce sont des morts-vivants. Leurs assassins, ces zombis-haschishin, sont leurs frères siamois." Et quitte à choquer "les lecteurs sensibles", comme il les appelle, il ajoute encore : "Le drame de l’humanisme athée, qui aime le diable, la mort, la violence, et qui le dit… et qui en meurt !"

A LIRE AUSSI >> Appels au meurtre contre des "beurettes" : l'autre visage de Chronic 2 Bass, auteur du coup de gueule contre les terroristes

Diatribe décousue et vraie indignation 

Une diatribe décousue au milieu de laquelle figure une référence… au droit à l’avortement : "Le signe de la mort et du chaos ne flotte pas que sur les rues de Paris, un vendredi soir maudit. 130 morts, c’est affreux ! Et 600 morts, c’est quoi ? C’est le chiffre des avortements en France le même jour. Où est l’horreur, la vraie ?"

La vraie indignation, en tout cas, se lit sur les réseaux sociaux où les internautes par centaines appellent à la démission d’un prêtre "aux propos ignobles" et "sans compassion".

L'archevêché réagit

Contacté par metronews, l’archevêché de Lyon a tenu à préciser que "les propos du Père Benoît ne reflètent évidemment pas la pensée du Diocèse ni celle du Cardinal". Quant à Hervé Benoît, auteur de l’article polémique , il n’a pas encore donné suite à nos multiples sollicitations.

EN SAVOIR + 
>> Suivez avec nous les événements en direct >> Sophie et Barbara, sauvées parce que l'arme d'un des terroristes n'a pas fonctionné >> Que risquent ceux qui ont bravé l'interdiction de manifester en Ile-de-France ? >> "Coucou maman, je suis vivant" : le sms d'un terroriste à sa mère après les attentats

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter