Attentats de Paris : 300 millions d'euros pour les victimes

Attentats de Paris : 300 millions d'euros pour les victimes
SOCIÉTÉ

INDEMNISATIONS - La ministre de la Justice Christiane Taubira a annoncé ce jeudi au Parisien que l'indemnisation des victimes des attentats du 13 novembre pourrait atteindre 300 millions d'euros. Plus de 7 millions d'euros ont déjà été débloqués.

Le soutien financier aux victimes prend forme. Plus d'un mois après les attentats du 13 novembre, qui ont fait 130 morts, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, annonce jeudi 17 décembre au Parisien que l'indemnisation des victimes et des familles des défunts "pourrait atteindre au total 300 millions d'euros".

D'ores et déjà, explique au  Parisien  la garde des Sceaux, 6,7 millions d'euros ont été accordés dans le cadre du Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d'autres infractions, mis en place en 1986. En outre, 771.000 euros ont été débloqués, correspondant aux frais "de déplacements ou de séjour" pour les proches.

Numéro vert toujours actif

Selon la ministre, "une des premières exigences" après les attentats "a été de prévoir un référent unique, pour les formalités administratives, les questions sur les tutelles, les indemnisations, les démarches juridiques et judiciaires". Le dispositif fonctionne avec un numéro vert, toujours actif : 0.800.406.005. Près de 11.000 appels ont été passés sur cette plateforme depuis le 13 novembre.

Le Fonds d'aide aux victimes a été créé en 1986, dans un contexte d'attentats en France liés à la situation au Proche-Orient.

À LIRE AUSSI >> Décès, blessés, ayant droit… Quels dispositifs pour soutenir les victimes ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent