Attentats de Paris : TGV, avion.... est-il possible de faire annuler ses billets ?

Attentats de Paris : TGV, avion.... est-il possible de faire annuler ses billets ?

DirectLCI
TOURISME - Au lendemain des attaques qui se sont déroulées à Paris, de nombreux touristes désertent la capitale. Les hôteliers, eux, font état de plusieurs annulations. Cependant, renoncer à son voyage pour des raisons de sécurité n’est pas une mince affaire. Explications.

Rues désertes, boutiques closes et musées fermés. La ville de Paris est moribonde ce samedi, au lendemain des attentats qui ont tué 128 personnes. Dans ce contexte, nombreux sont ceux à vouloir quitter la capitale, et certains touristes ont d’ores et déjà annulé leurs réservations. Sauf que renoncer à un voyage à l’étranger peut vite se révéler complexe.

Dans les faits, quand le danger est avéré, il est fréquent que le professionnel annule de lui-même sa prestation pour éviter d’engager sa responsabilité. En l’espèce, la SCNF a par exemple continué d’assurer son service. "Les agents SNCF se mobilisent pour assurer un trafic normal des TGV, Intercités, Trains Internationaux et Bus. L’ensemble des gares sont ouvertes et desservies. Nous confirmons la circulation des trains nationaux et internationaux", a précisé la société samedi.

EN SAVOIR + >> Suivez notre direct sur les événements

Plus la date du départ est proche plus les frais sont élevés

Si un voyageur refuse d’embarquer, plutôt que de perdre de l’argent avec une annulation, il vaut mieux proposer à l’agence de voyage un échange. En effet, plus la date du départ est proche plus les frais d’annulation sont élevés. Par exemple, ils peuvent s’élever à 30% du prix pour une annulation plus d’un mois avant le départ, puis 50%, 75% et 100% pour une annulation intervenant respectivement trois, deux ou une semaine avant. A savoir que le barème applicable étant libre, il convient de vérifier la clause d’annulation stipulée sur chaque contrat.

En outre, il est recommandé de lire les recommandations du site "Conseils aux voyageurs" du ministère des Affaires étrangères avant de quitter le sol français. Le Quai d’Orsay informe en effet sur les risques (terrorisme, épidémie...) pour chaque pays, et indique si la sécurité sur place permet les déplacements touristiques. Si l’agence de voyages juge l’inquiétude excessive et refuse de rembourser la prestation car celle-ci est maintenue, le client se devra de payer les pénalités prévues par le contrat. Sauf si vous avez souscrit une assurance annulation qui couvre le risque d’attentat. 

EN SAVOIR +
>> Attentats de Paris : l'état d'urgence, comment ça marche ?
>> "Ils voulaient tuer tout le monde" : le témoignage d'un spectateur du Bataclan

>> VIDEO - Attentats de Paris : devant le Bataclan, un musicien interprète "Imagine"
>> Attentats de Paris : trois jours de deuil national, ça veut dire quoi ?
>> Attention aux fausses infos qui circulent sur Internet après les attentats à Paris

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter