Attention, le sel se cache partout

DirectLCI
VIDÉO- Les Français consomment trop de sel. Mais où se cache-t-il ? Comment lever le pied sur la salière ? Dans LCI Matin, notre journaliste Muryel Jappont Louis-Marie donne des pistes pour rester dans les recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Lever le pied sur le sel, voilà une sage résolution. Si la recommandation de l’Organisation Mondiale de la Santé a été fixée à 5g par jour, dans les faits, les Français surconsomment. Quand les femmes sont à 8.2g les hommes sont à 10.2g. Ces mauvais scores tiennent compte du sel visible, celui que l’on ajoute (entre 10 et 20% de la conso) et du sel caché (80%), celui présent à l’état naturel dans les produits ou ajouté lors de leur fabrication.

Où se cachet-il ? Sans surprise, une part de pizza de 100g contient un gramme de sel. Plus  surprenant, deux pains au lait en contiennent autant. Quand on sait que les enfants en raffolent… Pour dénicher le sel, il faut avoir le nez dans les étiquettes. La teneur en sel ou sodium ou chlorure de sodium, en fait c’est la même chose, doit impérativement apparaître dans les informations relatives aux valeurs nutritionnelles. A produit égal, optez pour le moins salé et alternez les fromages, et les eaux réputés riches La surconsommation de sel engendre des maladies telles que l’hypertension, qui touche plus de 12 millions de Français, et des maladies cardiovasculaires qui, elles génèrent plus d’un million d’hospitalisations par an. 

Des astuces pour lever le pied sur la salière ? 1) radicale – On utilise un maximum de produits bruts, non préparés et on lève le pied sur les plats cuisinés, les quiches ou les sauces. On peut aussi réduire par deux la quantité de sel dans l’eau de cuisson des pâtes, du riz et des légumes. 2) gustative – On joue avec les épices (cumin, paprika, baies, muscade…) et les herbes aromatiques lyophilisées, fraiches ou surgelées (thym aneth ciboulette persil basilic coriandre). Les herbes de Provence, l’ail, les oignons, les échalotes, le citron  (jaune ou vert) et le poivre (noir, rouge, blanc) s’avèrent autant de moyens de rehausser les saveurs d’un plat. 3) créative -  À l’apéritif en fonction des saisons, les tomates cerises trouveront aussi leur place à côté des amandes et des pistaches brutes ou grillées et salées à la maison. On ne renonce pas à tout mais on fait de nouvelles associations. Le jambon cru se marie à la salade tout comme le saumon fumé, à condition de ne pas mettre de sel dans l’assaisonnement. 


Enfin les enfants, pour les bébés de 0 à 9 mois, pas de sel. Entre 18 mois et 3 ans, c’est moins de 2 g et pour les plus grands, ils ne touchent pas à la salière tant qu’ils n’ont pas gouté leur assiette.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter