"Attitudes inappropriées" envers des jeunes : démission de l'évêque de Dax, Mgr Hervé Gaschignard

SOCIÉTÉ

EGLISE DE FRANCE - Le Vatican vient d’accepter la démission de Mgr Hervé Gaschignard, 57 ans, qui était évêque d'Aire et Dax (Landes) depuis cinq ans. "Des rumeurs persistaient sur des attitudes pastorales inappropriées de l’évêque", précise l'Église de France dans un communiqué.

Le pape François a accepté la démission de Mgr Hervé Gaschignard, évêque d’Aire et Dax dans les Landes. Plusieurs familles l'accusent d'avoir eu des paroles et des attitudes déplacées vis à vis de jeunes au cours de rassemblements, pèlerinages et retraites, notamment. Âgé de 57 ans et originaire de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), il était arrivé en 2012 dans ce département, où il consacrait beaucoup de temps et d’énergie à l'éducation religieuse des enfants et des jeunes. 

"Les évêques de France accueillent cette décision dans la foi et la confiance au successeur de Pierre et en mesurent la gravité", affirme un communiqué de la Conférence des évêques de France. "Depuis plusieurs semaines, dans le diocèse de Dax, des rumeurs persistaient sur des attitudes pastorales inappropriées de l’évêque. Elles ont été portées à la connaissance du Cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque métropolitain de Bordeaux, et du Nonce apostolique".

Lire aussi

Hasard du calendrier ou pas, le 21 mars dernier, le jour même où France 2 diffusait Cash investigation, le cardinal Richard a reçu "deux personnes du diocèse de Dax, en contact avec des jeunes", indique un communiqué publié ce 6 avril par le diocèse de Bordeaux. "Elles lui ont fait part de leurs interrogations et même du malaise ressenti devant des attitudes et des paroles de Mgr Gaschignard vis-à-vis de jeunes qui en ont parlé à leur famille."

C’est cette rencontre qui a conduit l’évêque de Dax à prendre lui-même contact avec le procureur de la République, avant que le cardinal Ricard lui aussi le fasse, quelques jours après avoir rencontré Mgr Gaschignard à Lourdes le 28 mars, indique encore le diocèse de Bordeaux, précisant que le cardinal "se tient à la disposition de la justice pour toutes les informations qu’il a pu avoir concernant ces événements".

Lire aussi

"A l'heure actuelle, aucune plainte n'a été déposée"

"Dans ces conditions, le Saint-Siège a jugé que l’exercice du ministère épiscopal de Mgr Gaschignard dans le diocèse d’Aire et Dax devenait difficile et lui a demandé de présenter sa démission", poursuit le communiqué de Bordeaux. Interrogé par l'AFP, l'évêché de Dax a tenu à préciser qu'"il n'est en aucun cas question d'agressions ou d'actes sexuels". "A l'heure actuelle, aucune plainte n'a été déposée ni auprès du Procureur de Dax, ni auprès de celui de Mont-de-Marsan", a-t-il ajouté.

D'autres signalements émis dans le passé

Un comportement (innaproprié) qui avait déjà valu une alerte, il y a six ans, à Mgr Gaschignard, rapporte La Croix, alors qu'il était évêque auxiliaire de Toulouse, en charge de la formation des prêtres et des laïcs, de la jeunesse et de la famille. Quatre encadrants d’un pèlerinage pour jeunes s’étaient émus par courrier auprès de l’archevêque de Toulouse, Mgr Robert Le Gall, de la proximité de l’évêque avec les jeunes. Ce dernier avait fait un signalement au procureur, qui l’avait classé sans suite.

Une autre famille aurait aussi exprimé un malaise à l’égard d’un comportement jugé inapproprié, à Nantes, lorsque Mgr Gaschignard y officiait, toujours selon La Croix. Il y a été notamment encadrant puis directeur adjoint du séminaire (1995-2006), et conseiller spirituel des scouts d’Europe. L’évêque de Dax s’était mis en retrait la semaine dernière, indiquant dans un communiqué avoir "besoin de repos pour quelque temps hors du diocèse", invoquant "une fatigue liée à diverses causes".

Lire et commenter