Au procès de la "chemise arrachée" d’Air France, syndicalistes et cadres se renvoient la responsabilité

DirectLCI
L’image des deux cadres d’Air France aux chemises arrachées avait fait le tour du monde, il y a un an. Ce mardi, le procès des 15 salariés suspectés de dégradations et de violences a débuté. C’est l’annonce d’un projet de restructuration menaçant près de 3000 emplois qui avait mis le feu aux poudres.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter