Autorisation du Flibanserin, le médicament anti-troubles sexuels des femmes

SOCIÉTÉ
DÉSIR - L'agence des médicaments américaine (FDA) a autorisé, après deux refus, la commercialisation du Flibanserin, sorte de version féminine du Viagra. "Sorte", seulement, car si le Viagra résout les problèmes d'érection des hommes, le Flibanserin doit agir sur les pannes de libido.

MISE À JOUR DE L'ARTICLE INITIALEMENT PUBLIÉ LE 1/06/2015 : la Food and drug administration a autorisé mardi 18 août les laboratoires Sprout à commercialiser le Flibanserin, sous le nom d'Addyi. Ce médicament est destiné aux femmes qui souffrent de troubles du désir sexuel.

Néanmoins, cette autorisation est entourée de grandes précautions. La direction de l'agence prévient ainsi que la pilule, délivrée uniquement sur ordonnance, comporte de redoutables effets secondaires : somnolence, baisse de tension artérielle, syncopes. Associer de l'Addyi à de l'alcool et d'autres médicaments est fortement déconseillé, ajoute la FDA.

Une petite pilule bleue pour madame ? C'est peut-être pour bientôt, aux Etats-Unis du moins, où l'association d'équité entre les sexes Even The Score a décidé de faire pression sur la Food and Drug Administration (FDA). Le but ? Pousser cette agence gouvernementale du médicament à autoriser et finalement commercialiser une pilule de viagra à l'usage des femmes. Hébergée sur Change.org et lancée fin 2014, une pétition recueille aujourd'hui en ce sens plus de 50.000 signatures.

A deux reprises déjà, la FDA a rejeté la commercialisation de cette pilule miracle, nommée Flibanserin. Selon l'agence, la molécule serait peu efficace et provoquerait des effets indésirables, comme la somnolence ou des nausées, rapporte le New York Times . Mais parce qu'il existe sur le marché plus de 25 marques de viagra pour homme, l'association féministe accuse les autorités sanitaires de renforcer les inégalités entre les genres.

"Les femmes ont attendu trop longtemps"

D'autant que d'autres pilules, comme le Lybridos (à base de testostérone) d'ores et déjà annoncées par les laboratoires, ne pointeront pas le bout de leur nez avant 2016. "Les femmes ont attendu trop longtemps", estiment les auteures de la pétition en ligne. "En 2015, l'égalité des genres devrait être une évidence quand il s'agit de donner accès à un traitement contre les dysfonctionnements sexuels."

Une longue attente qui s'explique surtout par la complexité de l'élaboration d'une telle pilule, selon Pierre Desvaux, sexologue à Paris. "Ce qui est demandé dans ce cas de dysfonctionnement sexuel, c'est de remédier aux troubles du désir", précise-t-il à metronews. "Or, le désir est beaucoup plus difficile à provoquer qu'une simple érection chez l'homme. Il y a des facteurs psychologiques et émotionnels sur lesquels il est compliqué d'agir."

EN SAVOIR + >> Un viagra féminin bientôt sur le marché?

Et le sexologue concède volontiers qu'aucune molécule n'a pour l'heure fait ses preuves pour aider les femmes à retrouver leur libido : "Ce qui a été mis à jour jusqu'à aujourd'hui en termes de viagras féminins n'a jamais constitué une révolution. Il faut pourtant que ces produits soient le plus efficace et transparent possible, parce qu'ils sont censés améliorer la qualité de vie. Les effets secondaires ne seront pas tolérés." Le groupe américain Sprout Pharmaceuticals, qui possède la fameuse molécule Flibanserin, l'a bien compris, et vient de présenter un nouveau rapport afin de prouver qu'elle n'est pas contre indiquée pour conduire.

De son côté, la FDA rejette toute accusation de sexisme. "Dès 2012, nous avons identifié les dysfonctionnements sexuels féminins comme une priorité", se défend la porte-parole de l'agence. Et le sexologue Pierre Desvaux de renchérir : "Les laboratoires pharmaceutiques ne sont pas exactement des philanthropes. S'il y avait des sous à faire dans ce domaine et un produit qui soit prêt, pourquoi donc excluraient-ils la moitié de l'humanité ?"

A LIRE AUSSI >> Du viagra pour brûler les mauvaises graisses

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter