Autostop-Citoyen : comment fonctionne ce dispositif censé permettre de se déplacer gratuitement durant la grève ?

Société
EN VOITURE – Soutenu par la mairie de Paris et la SNCF, un dispositif gratuit et solidaire a été lancé pour favoriser l’autostop durant la période des grèves. LCI vous explique comment ça marche.

Alors que la grève des cheminots débute demain mardi, les usagers voient la multiplication des initiatives pour tenter de trouver des parades. Parmi elles, Autostop-Citoyen, un service d’entraide qui, comme son nom l’indique, permet à des personnes de trouver un chauffeur pour les conduire là où ils doivent se rendre. Mais au lieu de lever le pouce et d’attendre sur le bord de la route en espérant qu’un charitable conducteur s’arrête, là, il suffit de télécharger un macaron sur le site Autostop-citoyen.fr, d’imprimer le kit de l’autostoppeur et de se rendre devant les gares ou les aires de covoiturage près de chez vous.


Là-bas, des conducteurs souhaitant participer à cette initiative, pourront potentiellement vous prendre à bord et vous amener là où vous devez aller, si tant est que vos destinations soient similaires. Pour le savoir, les conducteurs auront eux aussi préalablement téléchargé un kit, celui de conducteur, et auront installé sur leur pare-brise leur destination sur un macaron. Une page Facebook est également à la disposition des personnes intéressées par ce nouveau dispositif.

En vidéo

Grève à la SNCF : les gagnants et les perdants

Cette initiative solidaire, soutenue par la mairie de Paris, la SNCF ou encore Waze, l’est également par plusieurs sociétés de co-voiturage, qui voient dans ce dispositif non pas un concurrent mais plutôt un allié de circonstance. "Au-delà d’un certain niveau de perturbation des transports en commun, ce type d’offres de covoiturage peut être utilement renforcée par un dispositif qui favorise la solidarité spontanée, gratuite et sans engagement des conducteurs de véhicules", peut-on lire sur le site Autostop-citoyen.fr.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Réforme de la SNCF : bras de fer entre le gouvernement et les syndicats

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter