Avec le réchauffement climatique, le chant des cigales va devenir insupportable

DirectLCI
MUSIQUE - Les cigales vivent à la lumière du jour et chantent dès que les températures progressent. Et avec les hausses à venir, leur nombre devrait progresser. Tout comme l'intensité de leur chant.

Les pieds dans l’eau, un verre de rosé et le chant des cigales comme musique. Chaque année, la hausse des températures est annoncée, en Provence, par la "cymbalisation" de ces insectes. Dès qu'il fait plus de 22 - 25°, les mâles démarrent leur symphonie pour attirer les femelles. 


Et cet été ne fait pas exception. La température monte et les mâles s’emballent. Nouveauté cette fois-ci : ces insectes ont été aperçus dans les centres-villes du sud de la France, mais aussi à Lyon, Grenoble, ou Nancy. Selon toute vraisemblance, ce voyage des insectes s’expliquerait par la hausse des températures. Et donc du réchauffement climatique.  


"Les cigales sont des insectes qui vivent dans des régions chaudes", explique à LCI Jean Matéo, directeur depuis quinze ans des associations amateures La Route des Insectes et Vespiland. "Plus les températures augmentent, plus la saison est propice à la reproduction et donc plus le chant des mâles est appuyé. En 2004, l'été avait été particulièrement chaud. Conséquence : les cigales étaient beaucoup plus nombreuses, et moins farouches. On pouvait les voir à l'oeil nu sur les arbres, dans les villes. Ce qui n'est pas le cas habituellement". 

Aussi, avec les prévisions des semaines à venir de Météo France, leur nombre devraient encore augmenter mi-août. Ce qui peut poser quelques problèmes auditifs. Certaines espèces, comme la cicadae orni peuvent chanter jusqu’à 90 dB, soit celui d’une tronçonneuse, souligne Nice-Matin. Cette cigale grise fait partie des seize espèces répertoriées dans la région méditerranéenne. 


De fait, avec le réchauffement climatique, le nombre d’insectes est amené à progresser. Une nouvelle qui ne devrait pas réjouir tout le monde. L’an passé, importuné par tant de bruit, un couple de Parisiens avait voulu porter plainte… contre des cigales. Avant que, finalement, les gendarmes de Carry-le-Rouet ne réussissent à les en dissuader.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter