Avec l'Euro 2016, hôtels et locations de vacances font flamber leurs prix pour cet été

Avec l'Euro 2016, hôtels et locations de vacances font flamber leurs prix pour cet été

SOCIÉTÉ
DirectLCI
CONSOMMATION - Hôtels et locations de vacances font le plein pour l'Euro 2016 qui se déroulera en France du 10 juin au 10 juillet. Mais ils en profitent pour tirer leurs prix à la hausse : + 80% pour les hôtels, + 54% pour les locations de vacances dans les villes accueillant la compétition, selon deux récentes études.

Est-ce étonnant ? L'Euro de football, qui débarque en France du 10 juin au 10 juillet 2016, ne donne pas qu'un coup de chaud aux supporteurs. Mais aussi aux hôtels et aux locations de vacances, dont les prix ont tendance à flamber sur cette même période. 

Une première étude de l'UFC Que Choisir , parue en février, a ciblé les tarifs des hôtels dans les 10 villes qui accueilleront les 51 matches de la compétition (Paris-Saint-Denis, Marseille, Lyon, Lille, Lens, Toulouse…). L'association de défense de consommateurs a effectué une série de relevés, portant sur 440 établissements.

La chambre pour deux passe de 93 à 167 euros 

Son étude montre que le prix de la nuitée augmente, en moyenne, de 80% entre le jour du premier match et le même jour la semaine précédente. La chambre pour deux adultes passe ainsi de 93 € à 167 €. "Et plus l’Euro se profile, plus les tarifs montent en température alors que, dans le même temps, les disponibilités baissent", indique l'UFC Que Choisir.

Pourquoi, alors, ne pas se rabattre sur les locations de vacances ? Bonne idée. Sauf que là, aussi, elles subissent un vrai coup de chaud. C'est ce que révèle  Likibu.com, premier comparateur de location de vacances qui lui aussi a scruté les prix . Et le baromètre qu'il vient de publier montre qu'en moyenne, l'augmentation du prix d'un logement dans les villes accueillantes est de + 54%. 

La hausse est plus contenue que dans les hôtels, mais elle montre tout de même que les propriétaires de locations saisonnières souhaitent tirer profit de l'afflux de visiteurs. Dans le détail, cette moyenne est largement tirée par les villes de Lille (+71%), Toulouse (+60%) ou encore Lyon (+53%). A l'inverse, Paris subit une hausse beaucoup plus modérée (+ 12%) du fait du très grand nombre de logements disponibles en location de courte durée. "De la même façon, l'augmentation est plus contenue à Saint-Denis, les supporteurs pouvant choisir de se loger à Paris", indique Likibu.com.


Si les prix partent autant à la hausse, c'est aussi que les places sont très demandées. Le taux d’occupation des locations de vacances est en effet très élevé pendant la compétition avec un taux moyen de 88%, selon Likibu.com. C’est en moyenne 10 points de plus que pour des périodes équivalentes hors compétition. A titre d’exemple, Bordeaux et Lyon ont vu passer leur taux d’occupation respectivement de 73% à 90% et de 72% à 90%.

A LIRE AUSSI >> Euro 2016 : faut-il interdire les fan-zones ?

EN SAVOIR +
>> Menace terroriste : 8 Français sur 10 sont contre l'annulation de l'Euro 2016
>> Comment les autorités vont sécuriser l'Euro 2016

Sur le même sujet

Lire et commenter