Bas-Rhin : pour identifier un cadavre, la police diffuse sa photo sur Twitter

Bas-Rhin : pour identifier un cadavre, la police diffuse sa photo sur Twitter

DirectLCI
RESEAUX SOCIAUX – La police nationale du Bas-Rhin a pris une décision étonnante ce vendredi. Pour identifier la victime d'un homicide, le compte twitter de ces autorités a diffusé la photo d'un cadavre. Quelques heures plus tard, le tweet a été retiré du réseau social.

Mieux vaut ne pas être trop sensible pour être abonné au compte pnationale67 . Dans un tweet posté ce vendredi après-midi et retiré depuis, la police du Bas-Rhin (67) a en effet posté la photo d'un cadavre sur le réseau social. Le but était de maximiser ses chances d'identifier la victime.

"La police, dans le cadre d'une affaire d'homicide cherche à identifier la personne sur la photo (en accord avec le procureur)", tweetait vers 17h10, le compte de la police nationale, comme l'a repéré Le Parisien.  Ce message accompagné de la photo du cadavre en question visait à élucider un drame survenu le 14 février dernier à Strasbourg.

Un appel peu relayé

Dans la soirée, le compte de la police nationale a cependant décidé de supprimer purement et simplement le tweet. Contactées par metronews, les autorités du Bas-Rhin n'ont pas souhaité commenter cette décision.

Mais deux explications semblent plausibles. Le message ayant été peu relayé (seulement 19 fois), les policiers ont pu s'apercevoir de l'efficacité relative de ce procédé. Toutefois, seconde explication, le cliché macabre ayant également suscité quelques réactions controversées - "La police diffuse la photo d'un cadavre sur twitter pour l'identifier. Quelle horreur. C'est choquant", a tweeté une certaine  Nacéra  - , peut-être les forces de l'ordre ont-elles décidé de remiser dans leurs archives ce cliché morbide. Et trouver une autre solution pour résoudre l'énigme strasbourgeoise.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter