VIDÉO - Le panda du zoo de Beauval a été baptisé par Brigitte Macron : il se prénomme Yuan Meng

DirectLCI
BAPTÊME - Ça y est, le célèbre bébé panda du zoo de Beauval a enfin un nom. Brigitte Macron, marraine de l'animal a choisi, en compagnie de l'épouse du président chinois, de lui donner le doux prénom de Yuan Meng. Un geste hautement diplomatique, sensé nouer encore un peu plus les relations entre la France et la Chine.

Le (très) mignon petit panda du Zoo de Beauval a enfin un nom. Quatre mois jour pour jour après sa naissance, Brigitte Macron a dévoilé ce lundi, le nom officiel du bébé panda né le 4 août, dont les parents avaient été prêtés à la France par la Chine en 2012 en un geste d'amitié diplomatique. Le petit panda se prénomme donc Yuan Meng, ce qui veut dire, en chinois, "réalisation d'un rêve, d'un souhait".


Et le moins que l'on puisse dire, c'est que pour le baptême de ce "trésor national chinois" et symbole vivant de l'âme chinoise, on a sorti les grands moyens. Une grande cérémonie a été organisée en présence de sa "marraine", l'épouse du président de la République de Chine, Brigitte Macron, du vice-ministre des Affaires étrangères chinois Zhan Yesui et de l'ambassadeur de Chine en France Zhai Ju. 

Un prénom approuvé par Brigitte Macron

Devant une centaine de journalistes internationaux dont une trentaine de journalistes chinois, le directeur du Zoo de Beauval, Rodolphe Delord a salué la naissance de ce premier bébé panda né en France et le travail de ses équipes pour mener à bien ce projet. Il a remercié les soigneurs français et chinois qui veillent depuis août sur ce bébé et a rappelé que l'espèce est menacée à travers le monde. 


Brigitte Macron est ensuite montée à la tribune pour qualifier sa rencontre avec Yuang Meng de "bonheur simple". Elle a rappelé que la France était la quatrième pays européen à accueillir un bébé panda. Elle a remercié tous les présidents chinois et français qui ont permis à ce petit bébé de naître en France et les équipes du Zoo de Beauval ainsi que les équipes venues de Chine. "Yuang Meng et ses parents forment le lien entre nos deux pays (...) Nous pouvons nous réjouir ensemble de l'arrivée de cet ourson", a indiqué Brigitte Macron. Et de clore son premier discours en public, par une phrase en chinois pour "saluer la pérennité des liens entre la France et la Chine". 


A quelques semaines de la première visite en Chine d'Emmanuel Macron, le geste revêt forcément une symbolique particulière car il tombe à point nommé pour les relations franco-chinoises et le retentissement que celui-ci aura dans le pays. Mais au fait, comment a-t-on choisi le nom de ce panda ? 

Pour choisir le nom, le protocole veut que les soigneurs de la réserve chargés du panda, en Chine, proposent des prénoms. L'un d'entre eux est sélectionné par la première dame chinoise qui le propose ensuite à la première dame du pays hôte. Ainsi, les soigneurs ont proposé et la première dame de Chine l'a soumis à Brigitte Macron. Le bébé panda sera visible par le public du zoo de Beauval à partir du samedi 13 janvier, lors d’une autre grande cérémonie. 

Une sacrée aubaine pour le zoo de Beauval

Ce couple de pandas géants, et évidemment leur bébé, est une aubaine pour le zoo de Beauval. Ce dernier bat des records de fréquentation : 1,5 million de personnes sont déjà venues admirer les uniques représentants de cette espèce présents en France, depuis leur arrivée en février 2012. Un prêt qui a fait suite à la visite de Nicolas Sarkozy en Chine l'année précédente. 


Car si ces adorables plantigrades font le bonheur des visiteurs et des caisses du zoo, il ne s'agit là que d'un prêt. Désormais, la Chine prête ses "merveilles" à des pays alliés pour dix ans maximum, contre une somme d'argent fixée en fonction du nombre de visiteurs, environ un million d'euros par an.

Plus d'articles

Sur le même sujet