VIDÉO - Départ en vacances : 350 km de bouchons sur les routes pour ce samedi classé rouge

DirectLCI
PATIENCE - Les premiers embouteillages sur les routes de vacances sont là, avec un pic de 350 km de bouchons atteint à la mi-journée. Selon Bison Futé, c'est sur l’autoroute A7 que sont concentrées les principales difficultés.

Amis automobilistes, armez-vous de patience. Surtout, si comme beaucoup de congénères, vous avez décidez de prendre le chemin des vacances en vous aventurant sur l’autoroute A7. Selon Bison Futé, 39 km de circulation en accordéon étaient déjà recensés à 10 heures de Lyon vers le sud du pays. Dans le département de la Drôme, entre Valence et Bollène, 25 km de bouchon mettent actuellement les voitures au pas. Même son de cloche en Isère, avec 16 km de ralentissements. Il est recommandé d'éviter le secteur, surtout pour les conducteurs arrivant de Lyon et Grenoble. Un itinéraire bis a été mis en place pour gagner le Vaucluse plus facilement.


Sur l’A6 en direction de Lyon, Bison Futé signale d’importantes difficultés à hauteur de Mâcon. Là encore, il est conseillé d'opter pour un parcours différent, quitte à le rallonger. A Tours, Poitiers et Niort (sur l’A10), la circulation s'effectue en accordéon, avec de nombreux ralentissements. En direction de l’Espagne, le passage de Nîmes sur l’A9 s'est fluidifié, mais les voitures sont bloquées à hauteur de Béziers et Perpignan.


Le pic de bouchons a été atteint "vers 12h15 avec 350 km cumulés au niveau national", a indiqué le service public d'information routière, une situation "conforme aux prévisions" et très loin du pic historique de 600 km en 1975.

Cinq accidents dont deux mortels (à Cantaous dans les Hautes-Pyrénées et à Salaise-sur-Sanne dans l'Isère) ont été recensés depuis le début de la journée.


Bison Futé prévoit une circulation dense sur la plupart des grands itinéraires à destination du sud et des régions côtières, d’autant qu’aux vacanciers français devraient s’ajouter ceux venus de Belgique et des Pays-Bas. Les départs s’échelonneront jusqu’en milieu d’après-midi.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter