Trois choses à savoir sur le Blue Monday, jour de déprime post-fêtes transformé en coup de com'

DirectLCI
ZOOM - Ce 15 janvier, comme chaque troisième lundi du mois de janvier depuis 2005, est supposé être le jour le plus déprimant de l’année. A qui doit-on cette croyance ? Pourquoi en douter ? LCI vous en dit plus sur cette journée que certains Britanniques prennent très au sérieux.

Aujourd'hui, il relève davantage de la légende urbaine. Pourtant, le Blue monday, supposé être le jour le plus triste de l'année, continue de marquer les esprits, et reste pris au sérieux outre-Manche notamment. Et pour cause : en 2005, c'est un psychologue britannique, le Dr Cliff Arnall, qui donne naissance à cette théorie, en s'appuyant sur une formule mathématique des plus sérieuses. En apparence seulement, a confirmé l'épilogue de cette histoire alambiquée.

Pourquoi cette date et ce nom ?

C'est en référence au blues du lundi, qui n’est pas exclusif  au "Blue Monday", que la journée la plus déprimante de l'année aurait été baptisée ainsi. Même si en français, on a plutôt tendance à parler de "lundi blues" ou "lundi du blues". En général, on "célèbre" cette journée le troisième lundi de janvier, selon une équation signée par le fameux docteur de l’université de Cardiff. Selon lui, plusieurs facteurs déprimants se conjuguent en effet ce jour-là dont la météo maussade et notamment le manque de luminosité, les finances à sec après les dépenses de Noël ou encore la perspective lointaine des prochains congés. 

Pourquoi en douter ou en contraire s'appliquer à l'éviter ?

Bien que d’autres études sont venues abonder en son sens, la communauté scientifique, elle, a toujours contesté la fameuse formule mathématique de Cliff Arnall. D’ailleurs, ce dernier a fini par admettre, en 2010, qu'elle ne serait en réalité le fruit que d'un coup marketing. C'est une agence de voyages, Sky Travel, qui cherchait une caution scientifique, qui l'avait engagé à cette fin.


Il n'en demeure pas moins que le blues de l'hiver, et celui du mois de janvier, qui se caractérise souvent par un manque d'énergie et une tendance à l'irritabilité ou la tristesse, est une réalité pour certaines personnes. A tel point que des psychologues ne manquent pas de délivrer certains conseils comme s'exposer au maximum à la lumière naturelle, faire de l'exercice ou encore repenser son alimentation.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter