Alcool au travail : que dit la loi ?

Alcool au travail : que dit la loi ?

PARLONS... BUREAU - Le midi, pour un pot... Vous avez peut-être déjà bu sur votre lieu de travail. Mais en aviez-vous le droit ?

Vous vous êtes peut-être déjà posé la question. Avez-vous le droit de boire une coupe de champagne dans l'open-space pour fêter l'arrivée d'un nouveau dans l'équipe ? Votre employeur peut-il vous réprimander si vous prenez du vin le midi ? Sachez que le Code du travail autorise quatre types d'alcool au bureau : le vin, le cidre, la bière et le poiré. 

Un employeur peut être plus stricte dans le règlement intérieur mais il ne peut pas proscrire un comportement général, c'est-à-dire qu'il ne peut pas stipuler que tous les salariés à aucun moment ne peuvent boire de l'alcool au travail. Il doit être précis. Il peut l'interdire si vous occupez un poste à risque (grutier, infirmière...). 

Toute l'info sur

La Matinale

Lire aussi

Sanctionnés en cas d'ivresse

Quant à la quantité, le Code du travail n'établit pas de seuil. Le recours à l'éthylotest est possible mais très encadré. Cependant, vous n'avez pas le droit de rentrer dans vos locaux de travail si vous êtes ivre. Votre employeur est tenu de vous y empêcher. Vous pouvez ainsi être sanctionné parce que vous n'êtes pas en capacité d'exécuter votre travail.

Par ailleurs, si un salarié a un accident de la route après avoir bu au travail, l'employeur est pénalement responsable.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Thomas Pesquet vers l'ISS : la capsule Crew Dragon est en orbite autour de la Terre

Qui pourra rouvrir en mai ? Les certitudes et les inconnues du calendrier du déconfinement

EN DIRECT - Covid : toujours près de 6.000 personnes en réanimation, 309 décès en 24h

VIDÉO - "J'avais les yeux plein de larmes" : regardez l'interview d'Anne Mottet, la compagne de Thomas Pesquet

Fin des vacances scolaires : y aura-t-il une tolérance pour les déplacements le week-end des 24 et 25 avril ?

Lire et commenter