Boissons relaxantes : du zen en canette

DirectLCI
VIDEO - On rêve tous d'être zen, un peu moins sur le qui vive. Alors après le yoga et le retour de la méditation, arrive la tendance relax drinks, comprenez les boissons relaxantes. La version revisitée de la tisane. Décryptage dans LCI Matin.

Pour être zen ou le rester, maintenant on ouvre une canette. Mais que contiennent ces relax drinks ou boissons relaxantes qui arrivent doucement mais surement sur le marché français ? De la camomille,  de la valériane et de la passiflore, entre autes ! Ça fait un peu… mamie. En tout cas, ces plantes sont reconnues pour aider à réduire le stress  et l’anxiété. C'est déjà ça. Bon, le marketing est aussi passé par là. Car à y regader de plus près, pour la plupart, il s’agit de tisane. Certaines contiennent aussi du thé vert pour ses propriétés antioxydantes notamment.  


Le pisse mémé, nom donné par les détracteurs de la tisane,  est passé de la tasse, aux jolies boîtes, puis aujourd'hui  à la canette.  Exit mamie Germaine.  La tisane se veut tendance et se boit maintenant froide, où l'on veut quand on veut. D'où la canette... Alors aromatisée aux fruits, avec des ingrédients 100% naturelles  ou à base de miel,  on est bien dans les codes du bien-être.

Zen, peut-être mais attention au sucre

Avaler une canette de Beezen ou d'Obo, deux marques made in France, ne vous permettra pas de rester stoïque devant Augustine qui vient de dessiner de très jolis motifs sur votre canapé beige.  Si ces tisanes nouvelles génération ne sont pas magiques, elles ne vous feront pas de mal,  vu  ce qu’elles contiennent. On a jamais vu quelqu'un être accro à la valériane.  Toutefois  attention au sucre. Notez que la boisson Ilow, n'en contient pas. La touche sucrée est apportée par du sucralose, un édulcorant. 

Etre tendance a un prix...

Quand un litre de coca rouge est à 1,02€, ici le litre pour Ilow  est à 8 €  soit 2 € la canette, Bee zen est à 6,40 €  soit 1,59 € la canette et OBO à 4.80 € soit 1,20 € l'unité. Etre tendance a un prix ! Si ces tisanes nouvelles générations ne sont pas données,  Raphael Tahery le jeune fondateur de Beezen  (bee, abeille en anglais) joue la carte du "c'est bon pour moi et pour la planète" à fond. 


Il  est à l'origine du concept  "acheter une canette , c'est parrainer une abeille" . 40 000 canettes de vendues c'est une ruche de montée. A ce jour,  sa petite société familiale en compte deux. Je ne sais pas pour vous, mais moi, la prochaine fois que dans le métro, on me bousculera pour monter dans la rame, je penserai aux deux petites abeilles  que j'ai parrainées, histoire de reste zen.         

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter