"Bombarder Molenbeek" : la blague d'Eric Zemmour n'a pas fait rire grand monde

"Bombarder Molenbeek" : la blague d'Eric Zemmour n'a pas fait rire grand monde

DirectLCI
POLEMIQUE - Mardi matin, Eric Zemmour a proposé que la France bombarde, plutôt que la Syrie, la banlieue de Bruxelles par où sont passés les terroristes de vendredi soir. Un trait d'humour qui n'a pas plu à grand monde.

Faut-il vraiment larguer des bombes au-dessus de la Syrie, alors que les terroristes qui ont attaqué Paris vendredi soir étaient tous passés par Molenbeek, dans la banlieue de Bruxelles ? C'est la question posée -ironiquement bien sûr- par Eric Zemmour mardi, dans sa chronique sur RTL . "Au lieu de bombarder Raqqa (le fief de l'Etat islamique en Syrie, ndlr), la France devrait bombarder Molenbeek d'où sont venus les commandos du vendredi 13. Mais les frontières entre pays européens ne servent plus à rien depuis les accords de Schengen, elles sont ridicules comme les douaniers", a lancé le polémiste.

"Ce n'est pas le moment de faire des amalgames"

Bien sûr, il ne s'agissait que d'une blague, comme l'a souligné le présentateur Yves Calvi dès la fin de la chronique, expliquant en riant qu'"on ne va quand même pas bombarder Molenbeek, je rassure nos auditeurs belges". Mais il n'en fallait pas moins déclencher un torrent d'indignation sur les réseaux sociaux, Twitter ne manquant pas de critiquer le polémiste. Relayés par les médias belges, ces propos ont également scandalisé la bourgmestre (maire) de Molenbeek Françoise Schepmans, qui les a qualifiés de "dérapage", selon l'agence belge Belga. "Je suis la première à reconnaître les problèmes de Molenbeek, mais il faut agir pour les résoudre et non pour les enfoncer. Ce n'est pas le moment de faire des amalgames", a-t-elle réagi.

Face à cette levée de boucliers, la radio RTL a finalement été contrainte de faire une mise au point, rappelant qu'il ne s'agissait que "de second degré". "Face à l'incompréhension suscitée par les propos d'Eric Zemmour, RTL tient à indiquer que les propos du chroniqueur étaient évidemment à prendre au second degré", a assuré RTL. "Comment peut-on imaginer qu'Eric Zemmour ait sérieusement appelé à bombarder cette commune bruxelloise ?", conclut-elle.

EN SAVOIR +
>> Le point sur les révélations du 17 novembre
>> Ce qu'on sait de la Clio utilisée par Salah Abdeslam
>> Lire notre article sur la rocambolesque fuite de Salah Abdeslam
>> Notre dossier complet consacré aux attentats de Paris

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter