Bordeaux, Nantes, Tours... Quelles villes veulent interdire les spectacles de Dieudonné ?

Bordeaux, Nantes, Tours... Quelles villes veulent interdire les spectacles de Dieudonné ?

DirectLCI
SOCIÉTÉ – Devant la polémique suscitée par les prises de position de l'humoriste Dieudonné, certaines villes, à l'instar de Nantes, ont décidé d'interdire la représentation. Metronews fait le point.

Indésirable Dieudonné ? La liste des villes interdisant le nouveau one man show, Le Mur, de l'humoriste controversé s'allonge. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, bien déterminé à faire annuler ses spectacles, a envoyé le lundi 6 janvier une circulaire aux préfets de région , leur donnant les moyens juridiques d'agir. Tour de France des salles qui ne souhaitent plus la venue du provocateur.

  • Nantes

C'est là que devait débuter la tournée jeudi 9 janvier. Mais le préfet de Loire-Atlantique, Christian de Lavernée, a signé mardi l'arrêté d'interdiction du spectacle prévu au Zénith de Nantes. La suite se jouera devant la justice nantaise. Les avocats de Dieudonné ont en effet déposé un recours mercredi devant le tribunal administratif. L’audience est prévue jeudi à 10 h 30.

  • Tours

Le sénateur-maire de Tours, Jean Germain, a également pris un arrêté d'interdiction, qu'il a justifié en qualifiant les spectacles du polémiste de "manifestations à caractère ignoble, attentatoire à la dignité humaine". Le spectacle était annoncé complet vendredi dans une salle de 2.000 places du centre-ville.

  • Bordeaux 

Même combat pour le maire de Bordeaux, Alain Juppé, qui a fait savoir sa volonté d'interdire le spectacle prévu le 26 janvier dans sa ville. Les conditions "dans lesquelles un spectacle ne pourrait avoir lieu", selon les termes de la circulaire, "sont remplies à Bordeaux", a-t-il jugé. Il a été appuyé par le préfet Michel Delpuech qui va prendre un arrêté d'interdiction "dans le cadre des pouvoirs de police qui sont les siens, afin de prévenir les troubles à la tranquillité et à l'ordre public".

  • Biarritz

A Biarritz non plus, il n'y aura pas de spectacle de Dieudonné, le 14 mars. Selon la mairie, il s'agirait d'un hasard du calendrier. La représentation prévue à la gare du Midi n'aura pas lieu en raison de "travaux urgents". Le maire (MoDem) Didier Borotra a cependant précisé "que dans les circonstances actuelles, il aurait pris les mesures nécessaires pour empêcher cette représentation".  La défense de l'humoriste a demandé mercredi au tribunal administratif de Pau, saisi dans le cadre d'un "référé-liberté", de suspendre cette décision, estimant que l'argument avancé était un "prétexte" visant à l'interdire.

  • Orléans

Le député-maire d'Orléans, Serge Grouard (UMP), a annoncé qu'il allait prendre un arrêté pour le spectacle prévu samedi dans sa ville. Le maire a précisé qu'il signerait l'arrêté "mercredi ou jeudi matin". "On va prendre le temps de border l'arrêté juridiquement", a-t-il expliqué, interrogé sur la possibilité d'un recours des avocats de Dieudonné devant le tribunal administratif. Selon les autorités, environ 2.000 billets ont été vendus sur les 6.000 places que compte le Zénith d'Orléans.

  • Metz

La mairie de Metz a déclaré, dans un communiqué , soutenir la démarche du ministre de l'Intérieur Manuel Valls concernant l'interdiction des spectacles de Dieudonné et demande au préfet d'examiner le cas du show prévu aux Arènes, le 19 janvier 2014.

  • Caen

Caen a aussi connu sa polémique concernant la tenue ou non du spectacle de Dieudonné. "Contrairement à ce qui a été annoncé dans la presse, nous n'avons pas annulé le spectacle. Il n'y a jamais eu de contrat passé entre le Zénith et l'agent de l'humoriste. Dieudonné souhaitait venir le 6 avril, il a pris les devants en mettant en vente les billets. Mais en pleine période électorale entre les municipales et les européennes, la date était mal choisie. D'autant que j'ai senti que le ton de ses spectacles allait se durcir. Je ne souhaitais pas que l'on soit au cœur d'une polémique", explique à metronews le directeur du Zénith, Serge Langeois, dont le refus a été formulé à l'intéressé en septembre dernier.

  • Nice

A Nice aussi, la décision a été prise par la salle de concert elle-même. Ainsi, sur le site de réservation en ligne Infoconcert.com , en face du spectacle figure la mention "annulé". Le maire (UMP) Christian Estrosi s'est d'ailleurs toujours exprimé contre la venue de l'humoriste à Nice. Et un spectacle avait déjà été annulé en avril dernier .

  • Marseille

A Marseille, le maire (UMP) Jean-Claude Gaudin a également demandé l'annulation du spectacle. "Depuis que je suis maire, je ne suis jamais intervenu sur les choix de programmations des lieux culturels. Mais lorsqu'il s'agit d'une personnalité aux propos inacceptables, j'ai fait savoir que je n'étais pas favorable à sa venue au Silo", a-t-il fait savoir. "Marseille est une ville cosmopolite où les différentes communautés vivent et échangent entre elles. Il est particulièrement malvenu qu'un humoriste remette en cause ce modèle en s'attaquant à l'une de ces communautés", a-t-il ajouté.

  • Limoges

Le maire (PS) de Limoges a déclaré sur France 3 Limousin prendre un arrêté municipal si aucune décision préfectorale ou ministérielle n'était actée. Alain Rodet invoque le "devoir moral".
Les places pour le spectacle du Zénith le 25 janvier sont toujours en vente mais les associations SOS Racisme ainsi que le MRAP 87 ont promis de manifester à proximité de la salle de concert si le spectacle n'était pas annulé.

  • Paris

Le théâtre de la Main d'Or, dans le 11e arrondissement de Paris, est le QG de Dieudonné. Fin janvier, de nouvelles dates y sont prévues. À Paris, le maire n'a aucune autorité concernant la décision ou non d'interdire le spectacle. Mais le cabinet de Bertrand Delanoë s'est en revanche rapproché de la préfecture de police (PP). Selon les informations de 20Minutes, le dossier est étudié très sérieusement . Par ailleurs, les propriétaires du théâtre ont fait savoir qu'ils souhaitaient rompre le bail conclu avec l'humoriste pour la salle de spectacle.

Plus d'articles

Sur le même sujet