Neige en Ile-de-France : la circulation toujours difficile

DirectLCI
PRÉVISION – Alors que d’énormes bouchons ont été relevés mardi soir en Ile-de-France, la circulation reste difficile, ce mercredi, à cause des chutes de neige. Le point sur la situation sur les routes.

La pagaille va durer. Alors que plus de 700 kilomètres de bouchons, un record, ont été enregistrés mardi soir sur les routes d’Ile-de-France, le trafic reste compliqué ce mercredi en raison des importantes chutes de neige attendues dans la nuit – entre 15 et 20 centimètres prévus localement. De la neige parfois mêlée à du verglas. De quoi pousser les autorités à appeler les automobilistes à rester chez eux.


"Malgré tout le soin apporté par les gestionnaires de voirie pour maintenir les routes en état, les conditions de circulation pourront être très difficiles", écrivait Bison Futé sur son site, montrant, carte à l'appui, que l’essentiel des difficultés se concentrent autour de Paris. Symbole de ces accrocs, la N118 a été coupée à la circulation, tandis que l'A12 était en proie à de grosses difficultés. A 9h30, la N12, qui mène de Paris à Jouars-Pontchartrain, était toutefois rouverte partiellement.

"Les usagers de véhicules particuliers sont invités à limiter leurs déplacements routiers en privilégiant l’usage des transports en commun, où en anticipant leurs déplacements."

Transports scolaires hors service dans plusieurs départements

Encore faut-il que les transports en commun tournent. À Paris, les bus desservant la capitale et sa banlieue ont tous été rappelés dans leur dépôt en début de soirée (sans savoir s'ils pourront rouler le lendemain), tandis que les transports scolaires de plusieurs départements ne circuleront pas toute la journée de mercredi. Sont notamment concernés : l'Orne, l'est de l’Eure, la Seine-Saint-Denis, l’Essonne, les Yvelines, la Seine-et-Marne, la Marne et la région Centre-Val-de-Loire. Du côté de la SNCF, les intempéries ont provoqué quelques perturbations et des réductions de vitesse sur une partie du réseau, occasionnant de légers retards. 

Des règles spécifiques au poids lourds, mises en place mardi soir sur de nombreux axes, étaient par ailleurs toujours en vigueur. Les véhicules de plus de 7,5 tonnes étaient, dès lors, interdits de circuler sur l’ensemble des routes d’Ile-de-France, mais aussi sur l’A13 vers Paris dans l’Eure, sur l’A10 et sur l’A11 vers Paris dans l’Eure-et-Loir (des autoroutes où des zones de stockage ont été activées). Même chose sur une partie de la RN10, la RN12, la N154 et la RD2020, sans parler des restrictions qui concernent, elles, une petite vingtaine de départements. 

Les automobilistes sont invités à redoubler de prudence sur les routes, tout particulièrement s’ils doivent circuler tôt le matinBison Futé

"En première partie de la nuit de mardi à mercredi, les précipitations neigeuses vont se renforcer pour devenir régulières et notables sur une grande partie des départements placés en vigilance orange", poursuivait l’institut de prévision de la circulation routière. Ce mercredi matin, ces départements en alerte étaient au nombre de 25, sur une large partie de nord de l'Hexagone

En vidéo

Pagaille en Ile-de-France : la neige paralyse la circulation et entraîne 700 km de bouchons

"Dans ces circonstances, Bison Futé appelle les automobilistes à s’informer des conditions météorologiques et de circulation avant de partir et à différer leur voyage, si les prévisions météorologiques sont particulièrement mauvaises sur leur itinéraire. Les automobilistes sont invités à redoubler de prudence sur les routes, tout particulièrement s’ils doivent circuler tôt le matin." Une situation qui pourrait devenir encore plus problématique dans la nuit de mercredi à jeudi, avec une chute des températures jusqu'à moins 10 degrés, et plus encore vendredi avec l'arrivée possible d'une nouvelle perturbation neigeuse. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter