Pourquoi l’eau devient orange sur des plages de Bretagne

Pourquoi l’eau devient orange sur des plages de Bretagne

Société
DirectLCI
ALGUES - Samedi 7 juillet, les plages situées sur les communes Trégunc, Moëlan-sur-Mer et Clohars-Carnoët, arboraient une coloration rouge orangée. Le mystérieux phénomène est dû à une espèce de phytoplancton, en raison du réchauffement des eaux.

On connaissait les algues vertes. Voici l'eau orange. A Moëlan-sur-Mer et Clohars-Carnoët, dans le Finistère, les baigneurs ont eu la surprise de découvrir que l'eau du bord de mer avait pris une couleur inhabituelle. Pollution, plancton ou plante en décomposition ? Sans attendre, les drapeaux rouges ont été posés et la baignade interdite sur une zone de 15 kilomètres de long, dans l'attente des premières analyses. 

Certains baigneurs se sont plaints de démangeaisons à leur sortie de l'eauJacques Juloux, maire de Clohars (Finistère)

"Certains baigneurs se sont plaints de démangeaisons à leur sortie de l'eau", relevait samedi au micro de France Bleu Breizh Izel le maire de la commune de Clohars, Jacques Juloux. L'interdiction de se baigner a finalement été levée au bout de quelques heures sur la plage de Kerfany, à Moëlan-sur-Mer, les premières analyses laissant penser que la coloration particulière de l’eau était due à un phytoplancton, rapporte ce dimanche France 3 Bretagne.


Le laboratoire environnement ressource Morbihan-Pays de Loire (LER/MPL) a relevé la présence d’une espèce de phytoplancton nommée Noctiluca scintillans. C’est elle qui est responsable de la teinte rouge orangée, qui est due à un réchauffement des eaux. Le phénomène ne présente pas de toxicité pour les baigneurs, assure le laboratoire, et pourrait se reproduire dans les prochaines semaines sur des plages d'autres départements bretons dans les prochaines semaines. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter