Bruno Le Maire : "Sur Saint-Martin et Saint-Barthélémy l’évaluation des dégâts atteint 1,2 milliard d’euros", après le passage des ouragans

RÉPARATIONS - Le ministre de l'Économie et des Finances a rencontré vendredi les représentants des assureurs français au sujet des dernières catastrophes climatiques. Comme attendu, les dégâts à Saint-Martin et à Saint-Barthélémy vont coûter cher.

Vu la violence du cyclone Irma et les images de Saint-Martin dévasté qui ont suivi, la facture promettait d'être salée pour reconstruire ce qui a été détruit dans les Antilles françaises. On sait officiellement depuis ce vendredi les différents coûts que vont engendrer les passages des ouragans Irma et Maria, après une évaluation précise des dégâts faite par la Caisse centrale de réassurance (CCR), un organisme déténu par l'Etat.


"Sur Saint-Martin et Saint-Barthélémy l’évaluation des dégâts atteint 1,2 milliard d’euros", a déclaré Bruno Le Maire à LCI. Et d'ajouter : "c’est une somme absolument considérable qui montre la gravité du cyclone qui s’est abattu (...) et qui montre aussi l’ampleur de l’indemnisation qu’il va falloir mettre en œuvre très rapidement pour répondre aux attentes de nos compatriotes".

Pour répondre à cette situation exceptionnelle, le ministre de l'Économie affirme avoir obtenu des assureurs des délais de déclaration de sinistre plus longs ainsi que des indemnisations plus rapides pour les habitants des Antilles françaises. Bruno Le Maire a enfin évoqué la situation en Guadeloupe récemment touchée par l'ouragan Maria : "les dégâts sont moins importants, c’est moins de 100 millions d’euros mais ça reste aussi une somme significative". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L’ouragan Maria frappe la Guadeloupe

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter