Bug à Montparnasse : le trafic est revenu à la normale après une nouvelle journée de pagaille pour la SNCF

DirectLCI
PANNE - Des milliers de voyageurs ont été bloqués sur le réseau du TGV Ouest jusqu'à dimanche soir, après une panne informatique survenue après des travaux à l'entrée de la gare Montparnasse. La SNCF vient d'annoncer un retour à la normal du trafic ce lundi matin.

C'est reparti. Les premiers trains ont pu embarquer les voyageurs tôt ce lundi matin, signant la reprise d'un trafic que la SNCF a annoncé comme "normal". Et signant résolution de ce problème informatique qui a paralysé dimanche cette gare très fréquentée. Le premier train de la journée, un TER en direction de Chartres, a quitté la gare à l'heure à 5 h 33. "Pour les premiers TGV, tout s'est bien passé", a dit le porte-parole dela SNCF. Le premier, prévu pour Bordeaux à 06H10, a eu "quelques minutes de retard, mais il est bien parti". "Il n'y a plus de TGV qui repartent d'Austerlitz (l'autre gare parisienne où certaines liaisons TGV avaient été transférées NDLR) ce matin", a-t-il précisé.


Comme l'été dernier, des milliers de voyageurs se sont en effet retrouvés bloqués dimanche sur le réseau du TGV Ouest et Sud-Ouest en raison d'une panne de signalisation servenue vers 13h30 à l'entrée de la gare Montparnasse. Cette panne, survenue à l'entrée de la gare serait due à un bug informatique, qui a occasionné  l'impossibilité de commander les aiguilles ou les signaux. 

Dimanche compliqué pour les usagers

Dimanche, tous les trains sont restés à l'arrêt pendant de longues heures et les voyageurs bloqués dans les gares du réseau : Nantes, Le Mans, Laval ou encore Rennes.  Certaines liaisons ont été assurées vers Nantes, Bordeaux et Rennes à partir de la gare d'Austerlitz, à raison d'un TGV par heure aller-retour. Les Transiliens, TER et Intercités ont marqué leur terminus à la gare de Versailles-Chantier. 

Retour complet à la normale lundi matin

Si les usagers sont en colère, la ministre des Transports, Elisabeth Borne est intraitable. Elle a jugé cette nouvelle panne "inacceptable", et a annoncé avoir convoqué lundi à 9 h  le PDG de SNCF Réseau, Patrick Jeantet, pour qu'il s'explique sur "les raisons de ce nouvel incident et les mesures qu'il propose pour en tirer les conséquences".

En juillet dernier, déjà, la SNCF avait été confrontée à une panne géante sur le réseau Montparnasse en plein chassé-croisé des vacances d'été. Près de 10 000 passagers avaient été bloqués. Il s'agissait alors d'une panne sur un poste d'aiguillage qui a perturbé le trafic pendant plus de 24 heures.  

Le gouvernement avait alors réclamé un rapport sur ces dysfonctionnements et, également, sur l'organisation du service aux voyageurs. Mais cette nouvelle panne "n'a rien à voir" avec la précédente, a assuré la SNCF. "Cet été, c'était lié à des installations anciennes", a-t-il observé. "Là, c'est des installations nouvelles qui sont mises en service, qui permettent de mettre plus d'aiguillages pour augmenter le nombre de trains".


Une nouvelle panne géante à la gare Montparnasse la ministre des Transports Elisabeth Borne a qualifiée d'"inacceptable" dès dimanche dans un communiqué. Elle convoque d'ailleurs le PDG de SNCF Réseau ce lundi matin.

Plus d'articles

Sur le même sujet