Bug des cartes Visa en Europe : ce que l'on sait, et pourquoi la France a été (un peu) épargnée

Société
DirectLCI
BUG - Le service de paiement par carte bancaire Visa a été perturbé vendredi empêchant certaines transactions en Europe. Dans l'Hexagone, où quarante millions de personnes détiennent une carte Visa, le bug a également été constaté. Selon l'entreprise américaine, l'incident est lié à un problème informatique, et non pas à un piratage. LCI fait le point.

L'incident a duré plusieurs heures, et les pertes pour la compagnie pourraient être très conséquentes.  Une panne géante a affecté, vendredi 1er juin, le système de paiement Visa. En cause, une "défaillance informatique" qui a perturbé les transactions par carte, a indiqué dans la soirée le géant américain des cartes de paiement. Un peu partout en Europe, notamment en Allemagne et au Royaume-Uni, d'interminables files d’attente se sont formées aux caisses des magasins. En France, où pas moins de 40 millions de personnes détiennent une carte de paiement Visa, les consommateurs n'ont pas été touchés. Plusieurs témoins nous ont rapporté avoir rencontré des difficultés : pour payer au péage ou pour effectuer un achat sur Internet, sans qu'on sache vraiment si cela était en lien avec l'incident. Ce samedi matin, les systèmes de paiements de Visa Europe avaient trouvé un fonctionnement normal. Au lendemain de la panne géante, LCI fait le point.

Que s’est-il passé ?

La filiale européenne de Visa avait annoncé, peu avant 16 heures, qu'elle faisait face à une "interruption de service" empêchant "certaines transactions" en Europe. Les banques avaient rapidement émis des messages à l'intention de leurs clients, pour les prévenir que les retraits d'espèces aux distributeurs n'étaient pas affectés, de même que les paiements avec une carte MasterCard, le grand concurrent du groupe Visa. La société Visa a annoncé vendredi dans la soirée un retour à un fonctionnement "proche de la normale". Au lendemain de la panne, le directeur général du groupe en personne s'est exprimé. "Notre objectif est de faire en sorte que tous les paiements Visa fonctionnent de façon fiable 24 heures sur 24, 365 jours par an. Nous n'avons pas été à la hauteur de cet objectif", a reconnu Al Kelly, dans un communiqué ce samedi matin.

Est-ce un piratage informatique ?

La société américaine a indiqué le "problème était le résultat d'une panne informatique" qui a perturbé les transactions par carte. "Nous n'avons aucune raison de croire que cela était associé à un accès non autorisé ou à un élément malveillant", a assuré Visa dans un communiqué. Selon Paymentsense, une société qui procure des solutions de paiements à 60.000 entreprises au Royaume-Uni et Irlande, l'incident serait dû à "un arriéré de transactions". Elle a encouragé les clients à utiliser les moyens de paiement sans contact "qui ont plus de chance de fonctionner".

Combien de gens touchés ?

Consciente des difficultés provoquées par la panne dans plusieurs pays d'Europe, la société a adressé ses excuses à ses clients et partenaires. "Notre objectif est de faire en sorte que toutes les cartes Visa fonctionnent de façon fiable 24 heures sur 24, 365 jours par an. Nous étions loin d'atteindre cet objectif aujourd'hui", a-t-elle reconnu. Interrogé par l'AFP, l’entreprise américaine n'a pas été en mesure de préciser le nombre d'usagers affectés par la panne. En France, les utilisateurs français du service de paiement de Visa ont pas été moins impactés que leurs voisins, en raison d'une protection nationale renforcée que les Français doivent à Pierre Bérégovoy qui, en 1984, alors qu'il est ministre de l'Economie, décide de doter le pays d'un système de paiement bancaire sécurisé national.


"Le problème technique sur les paiements par carte visa n'a pas touché la France, a affirmé à l'AFP un acteur du système bancaire français. Cela tient au système de paiement bancaire sécurisé mis en place en 1984. Depuis cette date tous les paiements effectués en France via 90% des cartes bancaires passent par un intermédiaire, le groupement des cartes bancaires, représenté par le logo CB sur les cartes de paiement. Les paiements à l'étranger sur Internet, eux, ont pu être perturbés. "Toutes les transactions se déroulent normalement", a déclaré un porte-parole du NCPS, le système national de paiement par carte, cité par l'agence TASS.

L'indicent ayant duré plusieurs heures, les pertes financière pour l'entreprise américaine, qui compte plusieurs centaines de millions de clients dans toute l'Europe, pourraient être conséquentes. Interrogé par LCI, l'entreprise n'a pas souhaité communiquer sur ce sujet.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter