Calendriers de l'avent : les grands s'y mettent aussi

Société
DirectLCI
VIDEO - Dès le 1er décembre, la patience vous apprendrez avec les calendriers de l'avent. Les enfants en sont fans, les grands pourraient bien le devenir aussi. Produits de beauté, bougies, thés ou bières, à chacun le sien.

La version commerciale du calendrier de l’avent a été lancée en 1920 avec pour objectif d’apprendre la patience aux enfants. Ainsi, derrière chaque porte et fenêtre se cachait une image. Puis, en 1958 est arrivé le petit chocolat. Depuis, le marketing aidant, le calendrier surfe sur toutes les tendances de la version Lego à celle de la reine des neiges, en passant par des versions pour adultes. Notamment avec les cosmétiques.

Timidement, il y a à peine trois ans, les produits de beauté ont commencé à squatter les petites fenêtres. Aujourd’hui, on ne sait plus où donner de la tête. Si de nombreuses marques surfent sur la tendance, une seule avait eu le nez creux en s’y mettant il y a 15 ans. The Body Shop. Il y en a donc pour tous les goûts et pour tous les budgets à partir de 35 euros et dépassant la centaine d’euros voire plus pour certains. Si le cadeau est festif, n’oubliez pas de jeter un oeil sur le contenu indiqué au dos du calendrier. Quand certaines marques y glissent des élastiques pour cheveux ou des échantillons, d’autres y cachent des produits format voyage ou leurs produits phares. 

Beauté, déco, thé, bière : à chacun le sien

Quitte à en faire pour adultes autant les décliner sur tous les fronts. La décoration s’y met aussi. Notamment avec les bougies. Un parfum, chaque jour. L’occasion de créer tout au long du mois de décembre, une ambiance cocooning. Le calendrier de l’avent se boit aussi…Et là cette année, deux tendances se sont rencontrées, l’avent et la bière. Ça donne 24 bières de styles, de brasseries et de pays différents. Un tour du monde à partager. Il existe aussi des déclinaisons pour le gin ou le whisky… A boire encore, mais du thé cette fois. Il devient facile de briser la routine et d’aller vers d’autres saveurs. Belles surprises en perspective.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter