Canicule : comment s'en protéger ?

SOCIÉTÉ

CHALEUR - Chaque épisode caniculaire provoque des milliers de décès. Pour se prémunir de tous les risques, voici quelques conseils.

En un siècle, la France a connu 11 épisodes caniculaires entraînant la mort de milliers de personnes, pouvant aller jusqu'à 40 000 par an. La canicule se manifeste par des épisodes de fortes chaleurs causant un excès net de la mortalité. Le professeur de médecine Jean-Louis San Marco, auteur de "Canicule et froid hivernal, comment se protéger ?" (Editions du Rocher), répond ainsi à la question : que faire en cas de canicule ?

Premièrement la maison doit être équipée correctement. En intérieur, on peut penser être protéger du soleil mais sans volets ou persiennes en bon état (et fermés lors des fortes chaleurs), ils peuvent être très dangereux. Une fois le soleil couché, et la température extérieure plus douce, vous pouvez ré-ouvrir vos volets afin de faire passer l'air à l'intérieur. Si vous avez un balcon, n'hésitez pas à verser de l'eau dessus en soirée pour refroidir l'air ambiant. Pour dormir, quand c'est possible, on laissera les vitres et persiennes ouvertes. Il est conseillé d'adapter ses vêtements et de ne pas porter des choses qui vous donneront encore plus chaud.

Boire beaucoup d'eau et manger léger

En période de canicule, il faut également changer son alimentation. S'il est recommandé de boire un 1,5 litre d'eau par jour, en cas de fortes chaleurs, il faut en boire deux minimum. On obtient une meilleure hydratation quand la boisson est fraîche. En termes de repas, privilégiez les aliments riches en eau comme les salades de légumes frais et les fruits.

Outre ce qu'on met dans son assiette, pour mieux supporter la chaleur, les vêtements ont, eux aussi, leur part de responsabilité. Si vous aviez l'habitude de porter du noir, évitez car c'est une couleur qui attire le soleil et vous donne encore plus chaud. Jean-Louis San Marco recommande de mettre des habits clairs, assez ample, pour "favoriser la circulation de l'air et l'évaporation de la sueur". Il conseille également de porter chapeau et casquette, et de les mouiller avant de les enfiler.

Reconnaître les signes de souffrance

N'hésitez pas à prendre régulièrement des douches pour faire redescendre la température du corps. Pour un meilleur confort de vie, vous pouvez investir dans un ventilateur, un climatiseur ou un brumisateur. La température recherchée à l'intérieur de son intérieur fait débat. La règle souvent donnée est qu'il ne faut pas rechercher une différence de plus de 10° avec la chaleur extérieure. Sauf que s'il fait 40°, un thermostat à 30° est difficilement concevable. La température idéale serait d'environ 23° pour ne pas transpirer, et ne pas attraper froid non plus.

Le premier signe est la sensation de soif : vous la sentez, et si elle n'est pas comblée, le cerveau exige au corps d'engendrer la transpiration. Avant d'arriver à un stade de déshydratation, il faut attendre quelques heures. Au bout de quatre heures sans uriner, cela peut être inquiétant et traduire un début de déshydratation. Il faut boire rapidement pour éviter tout risque.

Selon les informations du professeur San Marco, on commence à souffrir de la chaleur lorsqu'on ressent "une vague fatigue, une difficulté à se concentrer et une irritabilité qui va souvent rendre les relations sociales difficiles". Les effets d'alerte qui suivent sont l'arrivée de crampes musculaires, des nausées, une fatigue anormale ou encore de l'insomnie. Ces symptômes doivent être suivis d'une prise en charge rapide. Les personnes concernées doivent rester dans un endroit frais, boire suffisamment d'eau fraiche, se rafraichir… Ne rien faire peut entrainer de lourdes conséquences comme des troubles physiques et mentaux pouvant aller jusqu'à la perte de conscience ou même le décès.

A LIRE AUSSI >>  Météo France : sept départements en vigilance orange canicule

Lire et commenter