A Paris, les cours d'écoles progressivement végétalisées pour lutter contre la chaleur

Société
DirectLCI
MESURES - Bitumées et souvent peu végétalisées, les cours d'écoles se transforment rapidement en fournaises dès que les grosses chaleurs pointent le bout de leur nez. Pour remédier à ce problème, la mairie de Paris a décidé de prendre les choses en main. Des travaux ont débuté dès cet été pour rafraîchir ces espaces.

Dans la cour d'une école maternelle parisienne cet été, les pelleteuses et autres engins de chantier ont remplacé les enfants. De gros travaux y ont été entamés pour lutter contre la chaleur, qui s’emmagasine dans le bitume de cet espace récréatif. Deux arbres seront plantés à l'endroit de la cour de plus exposé au soleil, tandis qu'un revêtement clair absorbant l'eau de pluie sera installé pour permettre de rafraîchir l'espace pendant les grosses chaleurs. Comme cet établissement, quarante autres de la capitale envisagent d'engager prochainement ces travaux.

À Paris, où il pourrait faire cinq degrés de plus d'ici la fin du siècle, la mairie a décidé d'agir pour rendre ce réchauffement plus supportable. Les cours d'écoles, qui représentent la surface de 85 terrains de football, devraient progressivement être végétalisés et recouverts de sols plus clairs, ne stockant pas la chaleur et ne la restituant pas non plus la nuit. "En végétalisant l'ensemble des cours d'écoles, on peut s'attendre à une diminution de l'ordre de un à deux degrés à peu près de cette température moyenne nocturne", estime Raphaëlle Kounkou-Arnaud, ingénieur d'études chez Météo France.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter