CARTE INTERACTIVE - Mai 68, une vague de contestation qui a traversé le monde

D'une manifestation estudiantine aux États-Unis en 1964 à la remise en question de régimes dictatoriaux et du système soviétique, un vent de contestation universelle a traversé le monde dans les années 60.

Tout commence, en 1964,  aux Etats-unis :  au nom de la liberté d'expression, les étudiants de l'université de Berkeley dénonce la guerre menée au Vietnam par l'Amérique, la contestation s'étend  et se radicalise avec la lutte des noirs américains pour l'égalité,  des affrontement sanglants ont lieu  dans une centaine de villes après l'assassinat de Martin Luther King. En 1968, la plupart des grandes universités sont occupées. 


En Grande-Bretagne, en Allemagne, en  Italie, en Espagne, en Belgique, occupations d'universités et manifestations se succèdent. Du refus de la guerre au Vietnam, on passe à un rejet de de la société de consommation  

Les régimes dictatoriaux européens, franquiste en Espagne, militaire en Grèce sont à leur tour contestés. Mais, c'est la remise en cause du système soviétique sur les marges de son empire qui va donner à la révolte son caractère universel : en janvier,  l'interdiction  d'une pièce de théâtre enflamme la Pologne alors qu'au même moment en  Tchécoslovaquie, les dirigeants communistes tournent le dos à Moscou. C'est le printemps de Prague. La planète est en ébullition : Japon, Pakistan, Egypte, Maroc, Sénégal, Mexique..  partout, les jeunes sont aux avant-postes.


Mais l'ordre est, chaque fois  rétabli : chars soviétiques dans les rues de Prague, purge antisémite en Pologne, répression et arrestations en Europe.

 

Fin 1968, c'est l'heure de la restauration et des espoirs déçus. Les manifestations qui suivront n'auront jamais la même ampleur, ni la même universalité.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter