Casse-tête des vacances de la Toussaint : "J'ai dû poser toute la semaine pour profiter de mon enfant à partir de jeudi"

Casse-tête des vacances de la Toussaint : "J'ai dû poser toute la semaine pour profiter de mon enfant à partir de jeudi"

DirectLCI
VOS TÉMOIGNAGES - Agacés mais… résignés. Parmi nos lecteurs, un certain nombre de parents nous ont fait part de leur désarroi face à l’organisation des vacances de la Toussaint cette année.

Un calendrier triennal qui ne passe pas. Quand, l’année dernière, les vacances scolaires ont été organisées pour les trois ans à venir par le ministère de l’Éducation nationale, il a fallu faire des choix. La Toussaint 2016 a donc été sacrifiée. Les enfants seront donc en vacances du mercredi 19 octobre… au jeudi 3 novembre. 


"C’est du grand n’importe quoi ce calendrier, peste Sarah. On est bien obligés de s’adapter pour ne pas pénaliser les enfants. Mais voilà une décision qui vient de ceux qui n’ont pas de souci à se faire pour la garde de leurs gamins..." Christelle, elle, explique qu’elle "n’avait pas d’autre choix que de prendre cette semaine de congés", pour ne profiter de son enfant qu’à partir de jeudi. Marie-Laure, assistante maternelle, trouve la situation compliquée : "Dans mon agrément, j’ai une place pour un enfant de plus de 2 ans hors vacances scolaires. C’est dur pour les parents qui ont des contrats hors vacances scolaires et ne pourront bénéficier d’un accueil même si l’assistante maternelle était d’accord."


Alors, comment s’organiser quand on travaille jeudi et vendredi ? Il y a très peu de candidats (déclarés en tout cas) à l’école buissonnière parmi vous. Chez Delphine, "c’est la nounou qui va garder mon enfant, deux journées entières". Aucune hésitation pour Frédérique P. : "Vive le centre aéré !" Mais comme le souligne Jean-Daniel, "beaucoup de centres aérés ne sont pas ouverts pour ces deux premiers jours. Heureusement que j’ai réussi à prendre des congés." Heureusement, Marion, elle, est "freelance" et travaille donc chez elle. "Pas de souci pour moi. Si j’avais dû partir, nous aurions pris une semaine du jeudi au jeudi, ce qui est possible pour certains types de location… Il faut juste chercher un peu."

Maman à Bordeaux, papa à Angers… C’est pratique pour déposer les enfants ! Frédérique, internaute

La situation des parents séparés ou divorcés revient souvent dans les commentaires, bien entendu. "C’est pratique pour déposer les enfants, ironise Frédérique B., qui se présente comme “une maman divorcée à Bordeaux", alors que le papa vit "à Angers. Ils réfléchissent, des fois nos chers politiciens ? Ces dates sont bonnes à semer la zizanie entre parents divorcés !" C’est tout vu pour Mélanie : "Pas d’école pour mes deux garçons. J’habite en Normandie, un des papas dans le Sud et l’autre en Bretagne, donc pas facile pour eux de se déplacer en pleine semaine..." Vinie, "en garde alternée", ne pourra quant à elle "profiter de [ses] loulous que de jeudi à dimanche au lieu d’une semaine. Il y a plus grave dans la vie, mais dans mon travail, je n’ai qu’un week-end sur deux, je travaille les jours fériés et le soir jusqu’à 22h… J’aurais aimé profiter pleinement de cette semaine avec eux."

VIDEO - Effervescence chez les fleuristes : plus de 20 millions de chrysanthèmes vendus à la Toussaint

En vidéo

JT13H – Effervescence chez les fleuristes : plus de 20 millions de chrysanthèmes vendus à la Toussaint

VIDEO - Les dates des vacances de la Toussaint provoquent la colère des parents

En vidéo

JT13H - Les dates des vacances de la Toussaint provoquent la colère des parents

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter