8-Mai : Hollande et Macron lui ont rendu hommage, quelle est l'histoire du Soldat inconnu ?

DEVOIR DE MÉMOIRE - Le 8 mai, jour de commémoration de l'armistice, le chef d'Etat français dépose une gerbe sur la tombe du Soldat inconnu. Il a été inhumé sous l'Arc de Triomphe voilà bientôt 95 ans. Voici son histoire.

C'est depuis 1920 que le Soldat inconnu symbolise, du fond de son tombeau sous l'Arc de Triomphe, des hommes morts au combat pour la France. Le corps de ce poilu tué dans les tranchées de la Première guerre mondiale n'a pas été totalement choisi par hasard.

Le choix d'Auguste Thin, plus jeune engagé de 2e classe

A la sortie de la guerre, la France se cherche un symbole. L’idée d'un hommage à un soldat inconnu est pour la première fois évoquée par François Simon, le président du Souvenir français en 1916 : "Pourquoi la France n’ouvrirait-elle pas les portes du Panthéon à l’un de ses combattants ignorés, mort bravement pour la patrie ?" L'idée sera concrétisée après-guerre.

Le choix de la désignation de ce soldat aura lieu à Verdun. La veille de la commémoration de l'armistice. Le 10 novembre 1920, Auguste Thin, un jeune soldat de 21 ans doit désigner le futur symbole : "J'avais été choisi pour désigner le cercueil parce que j'étais le plus jeune engagé soldat de 2e classe et ancien combattant du 132e RI, le régiment de Verdun", racontera-t-il plus tard.

6e corps, 6e cercueil

Devant lui, huit cercueils de poilus non identifiés tous morts au combat. Ils ont été exhumés dans huit régions du front à la demande d'André Maginot, ministre des Pensions. Le jeune homme hésite avant de déposer son bouquet d’œillets sur le sixième cercueil : "Il me vint une pensée simple. J’appartiens au 6e corps. En additionnant les chiffres de mon régiment, le 132, c’est également le chiffre 6 que je retiens. La décision est prise, ce sera le 6e cercueil que je rencontrerai.", expliquera-t-il.

Les sept autres corps seront inhumés à Verdun. L'illustre inconnu sera veillé toute la nuit durant, place Denfert-Rochereau (14e arrondissement), avant de rejoindre l'Arc de Triomphe pour sa première cérémonie solennelle le 11 novembre 1920. Il ne sera inhumé que le 28 janvier 1921.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter