Humour et pédagogie : ces agriculteurs sont des stars sur YouTube

Humour et pédagogie : ces agriculteurs sont des stars sur YouTube

RÉINVENTION - De plus en plus d'agriculteurs s'emparent des nouvelles technologies pour promouvoir leur profession, mais aussi pour informer les internautes sur les vertus d'une agriculture responsable. Pour ce faire, ils usent de nombreux ressorts comme l'humour 2.0.

Les agriculteurs, à la conquête des internautes. Parmi eux, Étienne Fourmont, éleveur de vaches laitières dans la Sarthe. "L'idée, c'était vraiment de montrer mon travail pour répondre aux questions des gens sur le lait, les vaches, le travail dans les champs, et surtout de casser les clichés", explique le fondateur de la chaîne "Agri Youtubeurre" aux 80.000 abonnés, dans le reportage de TF1 en tête d'article. 

En sus de l'aspect informatif, les agriculteurs s'emploient à renouer le lien avec les consommateurs, souvent inquiets à l'égard des aliments qu'ils ingèrent. "Il y a plein de choses à vulgariser", affirme de son côté Thierry Bailliet, agriculteur dans le Pas-de Calais et créateur d'une chaîne aux 90.000 abonnés, "Agriculteur d'aujourd'hui". "Dans tout le chemin entre moi et l'assiette des gens, il y a plein de choses qui ne sont pas comprises et tout ce qui n'est pas compris fait peur. Sur les 400.000 agriculteurs que nous sommes, si nous le faisions tous, nous n'aurions plus de détracteurs", dit-il. 

Épris de la caméra, ces agriculteurs en ont fait une véritable passion, certains déboursant parfois jusqu'à 10.000 euros. Munis d'un attirail performant, ils proposent des contenus misant sur l'humour et la simplicité pour faire passer leurs messages. Un investissement vite rentabilisé grâce à l'obtention de recettes équivalentes à un SMIC tous les mois. Les partenariats tissés avec les enseignes de produits agricoles contribuent également à gonfler leurs revenus."Nous sommes de plus en plus considérés comme des influenceurs même si ce mot-là faisait rire avant", poursuit Thierry Bailliet. "C'est pour ça qu'il faut faire attention, prendre le temps et bien réfléchir avant de faire quelque chose, car on n’a pas été formés pour ça."

Toute l'info sur

Le 20h

Sur Instagram, les agricultrices ne sont pas en reste. Mylène Begin, Windy Willows ou encore Tara cartonnent grâce à la publication de clichés champêtres. Cette tendance est un véritable enjeu dans des pays concurrentiels comme la Chine où se mettre en scène virtuellement permet aux agriculteurs d'accroître considérablement leurs ressources.

Il suffit par exemple à la chinoise Sanwa Li de faire quelques heures de direct sur une plateforme dédiée pour se délester de près de 5000 pommes en un claquement de doigt. "Avant, on se limitait à la vente aux grossistes, mais maintenant avec ces plateformes de ventes en ligne, beaucoup plus de gens peuvent acheter nos produits au même moment", se réjouit-elle

Lire aussi

Comme ces femmes et ces hommes, de nombreux agriculteurs sont devenus des "stars des champs" à l'échelle mondiale, gagnant parfois jusqu'à 3 millions d'euros par an. De quoi donner envie au reste de la profession d'emboîter le pas. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Orages violents : 25 départements en vigilance orange, consultez les prévisions

VIDÉO - Inondations, toits arrachés, grêlons géants... La France balayée par de violents orages

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

Invasion de souris et d’araignées en Australie : phobiques, ne regardez pas cette vidéo !

Nouveaux contaminés : le vaccin contre le Covid-19 est-il efficace ?

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.