"Ces politiques sans enfant" : l'infographie sexiste d'un "Sunday Times bloqué dans les années 50"

L'infographie du "Sunday Times"
SOCIÉTÉ

MATERNITE – Le journal britannique Sunday Times fait polémique en n’incluant que des femmes dans une infographie dédiée aux "politiques sans enfant". Natalie Bennett, ex-leader du Parti vert en Angleterre et citée par l’hebdomadaire, a confié son sentiment à LCI.

Elle fait polémique depuis dimanche. Publiée dans le Sunday Times, une infographie intitulée "Childless politicians", littéralement "ces politiques sans enfant", accompagne l’interview de la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon, où celle-ci confie avoir vécu une fausse couche en 2011. Problème : parmi les personnalités citées dans l’illustration – Theresa May, Angela Merkel ou encore Ruth Davidson - il n’y a… que des femmes.

Un article ignorant des principes de base de la biologie- Natalie Bennett

N’existe-t-il pas des hommes politiques qui, eux non plus, n’ont pas fondé une famille ? C’est la question que se pose, non sans ironie, Natalie Bennett, ex-leader du Parti vert de l’Angleterre et du pays de Galles, interviewée par LCI ce lundi 5 septembre : "Il apparaît que cet article est très ignorant des quelques principes de base de la biologie et du rôle des hommes dans la procréation."

Et l'ancienne cheffe de parti de poursuivre, plus gravement : "C’est le signe, je pense, que le Sunday Times a une vision de la femme bloquée dans les années 50. A le lire, on dirait qu’une femme qui n’a pas d’enfant, c’est extraordinaire, alors que 20% des femmes de 45 ans, au Royaume-Uni, ne sont pas mère de famille – et c’est un chiffre qui est  susceptible d’augmenter de 25% dans les années à venir. En Allemagne, puisqu’Angela Merkel fait partie de l’infographie, ce chiffre est de 30%."

Incompréhension

Et si le Sunday Times, contacté par la presse anglaise, n’a pas encore réagi à la polémique, il n’en va pas de même pour plusieurs responsables politiques qui ont fait savoir leur incompréhension, sur les réseaux sociaux notamment. Ruth Davidson, qui dirige le parti conservateur écossais a tenu à s’exprimer. Et s’est fendue d’un tweet sarcastique, exprimant sa joie d’être ainsi "catégorisée politique sans enfant".

De son côté Chris Elmore, du parti travailliste écossais, a explicité la démarche sexiste de cette iconographie controversée et a constaté : "Je suis aussi un politique sans enfant. Mais parce que je suis un homme, je crois que ça ne compte pas."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter