C'est quoi ces arnaques aux magasins de meubles éphémères qui pullulent ?

C'est quoi ces arnaques aux magasins de meubles éphémères qui pullulent ?

OUVREZ L'OEIL - La préfecture d'Ille-et-Vilaine met en garde contre les sociétés d'ameublement éphémères, qui ont tendance à forcer la vente, à coup de ristournes tapageuses. Un type d'arnaque déjà relevé dans plusieurs départements.

"Il vous plaît ce canapé ? Il faut en profiter ! D'autant qu'il n'est pas cher en ce moment, 2000 euros, au lieu des 6.000 affichés… En revanche, il faut se dépêcher, l'offre n'est valable que si vous signez tout de suite". Trop alléchant pour être honnête ? Peut-être… Attendez un peu avant de sortir votre chéquier.

La préfecture d'Ille-et-Vilaine met en garde cette semaine, dans un communiqué relayé par Ouest-France , contre les arnaques aux magasins de meubles éphémères, et leurs "pratiques commerciales particulièrement agressives et trompeuses". Ils ont en effet tendance à pulluler dans le département depuis quelque temps. A chaque fois, la combine est la même : un magasin de meubles s'installe pour quelques semaines dans le coin, dans des locaux vides, pour y vendre des canapés ou des meubles bas de gamme.

Tout pour vous attirer dans la boutique

Il précède son arrivée avec un bon teasing : des mails, SMS ou prospectus sont envoyés aux habitants du coin. Avec des intitulés alléchants riches en superlatifs: "De superbes cadeaux vous attendent chez notre partenaire sans obligation d'achat, un superbe caméscope numérique, plus un magnifique baladeur MP3, plus un cadeau surprise." Le tout assorti d'une invitation à venir découvrir le-dit partenaire, à des dates bien précises. Souvent aussi, ces offres sont destinées "aux couples uniquement".

Un cadeau gratuit ? Quelle sympathique attention ! Et hop, c'est dit, vous filez découvrir ce marchand de meubles si prévenant. Sauf que sur place, vous vous retrouvez face à des commerciaux très entreprenants. "Tous les moyens sont mis en œuvre pour que le client potentiel ne quitte pas les lieux sans avoir signé un bon de commande, voire contracté un crédit, y compris par une convivialité feinte ou a contrario par des tentatives d'intimidation voire des menaces verbales", indique la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) d'Ille-et-Vilaine dans son communiqué.

Des pratiques qui flirtent avec la légalité

Car très souvent, le commercial a pour seul objectif d'emporter la vente tout de suite, d'avoir un bon de commande signé, et de livrer très rapidement le canapé au client. Car, quand le meuble est livré, plus possible de se rétracter. Et surtout, quelques jours après, le magasin a plié les gaules. Bye-bye, le service après-vente. L'Ille-et-Vilaine est touchée en ce moment, mais des cas étaient déjà relevés en 2013 dans les Hautes-Pyrénées, par la Dépêche du midi. Ou encore dans les Champagne-Ardenne en 2014, et dans le Vaucluse en 2015… Un état des lieux conforté par une étude réalisée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, publiée le 12 avril dernier. Les enquêteurs ont contrôlé 304 établissements relevant du secteur. Une action de contrôle sur 4 a permis de déceler une anomalie.

Dans les faits, ces magasins sont bien légaux. Car la pratique commerciale, qui consiste à attirer le client pour venir au magasin récupérer son cadeau gratuit, assimile ce commerce à de la vente à domicile. Mais ils flirtent avec la zone rouge avec des méthodes de vente agressives et souvent trompeuses sur la marchandise.  Alors pour parer aux arnaques, les préfectures conseillent plusieurs choses. D'abord, comme il s'agit de vente à domicile, un délai de rétractation de 7 jours est obligatoire. Il faut en revanche n'avoir rien payé à la commande, ni par chèque ni en fournissant un RIB, mais juste avoir signé le bon de commande. Il faut, également, ouvrir l'œil, et se méfier des énormes baisses de prix.Et, surtout, n'oubliez pas de vous rappeler que l'on n'est jamais obligé d'acheter. Même sous la pression. 

A LIRE AUSSI >> C'est quoi cette "arnaque aux pneus crevés", cette nouvelle escroquerie qui inquiète la police ?

>> Arnaque au rétroviseur, au faux billet, à la boîte de conserve : ces filouteries pour voler votre voiture

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Dans le Gard, le geste héroïque d'un élève de 9 ans pour sauver son camarade de l'étouffement

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.