Changement d'heure et luminosité : mode d'emploi

DirectLCI
Ce week-end, nous allons dormir une heure de plus. Un changement de rythme qui paraît avantageux, mais qui n'en bouleverse pas moins notre horloge interne, avec son lot de conséquences. Dans LCI Matin, notre journaliste propose des pistes pour garder le moral.

On change d’heure dans la nuit de samedi à dimanche. Et au passage, on gagne une heure de sommeil.  À priori,  c’est une bonne nouvelle, dans les faits pas tant que ça !

Premier problème : le changement d’heure perturbe le sommeil. Effectivement, tous les changements de rythme ont une incidence sur notre horloge interne. Alors pour la remettre en phase, pas de grasse matinée démesurée dimanche. Faute de quoi, le décalage avec l’horloge interne s’accentuerait.  En cas de petit coup de mou, dimanche après-midi, il reste l’option sieste. Durée : 20 minutes maximum.

Plus embêtant… la baisse du moral

Deuxième problème : ce changement d’heure couplé à l’hiver qui pointe son nez peut aussi attaquer le moral.  A tel point qu’un Français sur 10 souffrait de dépression saisonnière.  Rien d’étonnant quand on sait que la lumière extérieure  est tout simplement le chef d’orchestre de l’horloge biologique. Elle régule la production des hormones de l’éveil, de la vigilance, de l’humeur (sérotonine), du sommeil (mélatonine).  Quand on en  manque, tout se dérègle et apparaissent  sautes d’humeur, difficultés à se réveiller, le manque d’entrain, fatigue…

Mais où aller chercher la lumière ?

L’objectif ? c’est 30 minutes de soleil par jour. Deux options 1) la luminotherapie consiste à s’exposer devant lampe à lumière blanche, sans UV à forte intensité 10.000 lux. A titre de comparaison, une pièce éclairée équivaux à 200 lux. 30 minutes le matin pendant 3 à 5 semaines peuvent suffire à soulager le blues de l’hiver. Des appareils pour une utilisation domestique sont disponibles dans le commerce de 120 à 350 euros. On peut également faire sa cure dans des instituts de beauté (entre 8 à 12 euros la séance). 


2) plus simple, aller chercher le soleil ! Certains traquent les Pokemon, vous, ce sera le soleil ! Les pistes ne manquent pas. Se forcer à sortir quand l’envie n’est qu’à être sous sa couette, conserver ses activités outdoor, promenades, running, vélos, rollers ou trotinettes avec ou sans enfants,  tout est bon à prendre.  Même la pause cigarette, qui se fera, de préférence sur le trottoir ensoleillé. En plein soleil, le café en terrasse (chauffée) reste jouable aussi. 

VIDÉO - Changement d'heure : les impacts sur notre corps

En vidéo

Changement d'heure : les impacts sur notre corps

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter