Changement d'heure : pourquoi les accidents de la route augmentent lors du passage à l'heure d'hiver

DirectLCI
HEURE D'HIVER 2017 - A l'occasion du passage à l'heure d'hiver ce week-end, il convient d'alerter les usagers de la route sur l'augmentation des accidents à cette période. Quelles en sont les raisons ? Y a-t-il de bons réflexes à adopter ? LCI fait le point.

Cette nuit, il faudra reculer les horloges d'une heure : dimanche à 3h, il sera en fait 2h. Mais le passage à l’heure d’hiver n’a pas que des conséquences sur votre sommeil (avec... une heure en plus à cette occasion). Selon la Délégation à la sécurité et à la circulation routière (DSCR), on observe chaque année un pic d’accidentalité à cette période. "Sur les cinq dernières années, les mois d’hiver ont été les plus dangereux pour les piétons", expliquait ainsi la DSCR en octobre 2016.


"Les heures de pointe du matin et du soir, 7h-10h et 17h-19h, sont les plus accidentogènes en hiver", précise la DSCR. Face à ces risques, la Sécurité routière appelle donc les usagers de la route à la plus grande prudence. 

Les raisons

Deux raisons principales sont avancées pour expliquer ce phénomène. Dans un premier temps, la période d’obscurité augmente aux heures de pointe. L’éclairage des véhicules et des lampadaires n’est pas assez puissant pour permettre aux automobilistes de distinguer les piétons. "Le recul d’une heure a une conséquence importante sur les heures d’éclairement : la nuit tombe alors plus tôt dans la journée, au moment de la sortie des classes ou des trajets de fin de journée professionnels", analyse ainsi la DSCR.


Dans un deuxième temps, les cyclistes ne pensent pas toujours à vérifier l’équipement de leur vélo. N’ayant pas forcément utilisé leurs catadioptres ou leurs phares pendant l’été, ces derniers sont souvent abîmés, voire absents au moment d’arpenter les routes à l’heure d’hiver.

En vidéo

La minute pour comprendre : changement d'heure

Les conseils

Pour faire face à l’augmentation de la mortalité sur les routes à cette période de l’année, la DSCR donne quelques conseils aux usagers de la route. 

Pour les cyclistes, il est recommandé de "vérifier son éclairage, de porter un gilet rétro-réfléchissant et de ne pas rouler sur les trottoirs". Du côté des piétons, il est conseillé de "vérifier plusieurs fois avant de traverser, de marcher sur les trottoirs et de traverser aux passages piétons". Enfin, les automobilistes et les conducteurs de deux-roues motorisés doivent "adapter leur vitesse, s’écarter d’au moins un mètre des trottoirs et garder les phares allumés jour et nuit".

Plus d'articles

Sur le même sujet