Indignation autour de la commémoration de Maurras, le ministère de la Culture se justifie

Indignation autour de la commémoration de Maurras, le ministère de la Culture se justifie

COMMÉMORATION - Des voix s'élèvent contre la présence de l'écrivain antisémite et royaliste Charles Maurras dans un recueil de commémorations nationales édité par le ministère de la Culture et préfacé par Françoise Nyssen. Ce samedi, la ministre a souhaité lever "toute ambiguïté", sans que ses équipes ne se prononcent sur un éventuel retrait du texte problématique.

Une présence qui dérange. Plusieurs personnalités et associations antiracistes ont pris la parole, vendredi 26 et samedi 27 janvier, pour dénoncer la prochaine publication d'un "Recueil des commémorations nationales 2018", élaboré sous la supervision du ministère de la Culture et préfacé par la ministre Françoise Nyssen, où figure l'écrivain antisémite et monarchiste Charles Maurras, dirigeant de l'Action française.

Initialement repérée par L'Obs, cette préface promet "un grand plaisir et de belles émotions" aux lecteurs, qui pourront trouver entre les pages de ce recueil entre autres des textes de Alain, de Paul Claudel, et donc de Charles Maurras, anti-dreyfusard notoire, défenseur d'un "antisémitisme d'Etat", théoricien du "nationalisme intégral" et condamné à la dégradation nationale à la Libération pour "haute trahison".

Alexis Corbière "stupéfait"

Au rang des politiques, le député France Insoumise (professeur d'histoire-géo dans le civil) Alexis Corbière et l'ancien Premier ministre Manuel Valls se sont - une fois n'est pas coutume - réunis pour tous les deux faire part de leur indignation sur les réseaux sociaux. Alors que le premier se dit "stupéfait", le second affirme que "Charles Maurras n'a rien à faire dans les commémorations officielles de 2018". 

Commémorer c'est rendre hommage- Frédéric Potier

Par ailleurs, Frédéric Potier, le "Monsieur antiracisme" du gouvernement et membre de la DILCRAH (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT), a estimé que "commémorer c'est rendre hommage" et que "Maurras (...) n'a pas sa place dans les commémorations nationales". 

Du côté des associtations antiracistes, c'est le même son de cloche. La Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) a exhumé une Une de l'Action française, dont Charles Maurras, aujourd'hui fréquemment le polémiste d'extrême-droite Eric Zemmour, était dirigeant, titrant : "La France sous le Juif." Il avait notamment qualifié l'antisémitisme de "providence" et, comme le rappelle L'Obs, avait participé aux campagnes de déstabilisation contre le président du Conseil du Front Populaire Léon Blum, lui-même juif agnostique.

L'association SOS RACISME, quant à elle, demande dans un communiqué que "Charles Maurras soit retiré sans délai du recueil des commémorations nationales", ajoutant : "Ne laissons quiconque opérer une opération de réhabilitation de celles et de ceux qui, par leurs écrits et leurs actions, ont contribué à assombrir le siècle dernier." 

Alors que le monde de l'édition se rappelle encore de la polémique liée à la réédition des pamphlets antisémites de l'écrivain Louis-Ferdinand Céline par Gallimard, le ministère de la Culture s'est justifié auprès de l'AFP dans la soirée, samedi 27 janvier : "La ministre souhaite qu'il n'y ait aucune ambiguïté dans sa position et rappelle son rejet total des thèses et de l'engagement de Maurras" précise ainsi une porte-parole, ajoutant : "Il ne s'agit évidemment pas de célébrer le penseur de l'extrême droite qu'était Maurras mais au contraire de connaître son rôle dans l'histoire de France". Pour l'heure, les équipes de Françoise Nyssen ne s'expriment pas sur l'éventualité d'un retrait de l'écrivain d'extrême droite de ce recueil de commémoration.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de deux millions de morts dans le monde depuis le début de la pandémie

Covid-19 : Frédéric Mitterrand hospitalisé en urgence à Paris

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Les alertes neige sont levées, un département en vigilance crues

Lire et commenter